Au coeur de l'Histoire Forum Index
Au coeur de l'Histoire Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

APRES LA REVOLUTION

 
Post new topic   Reply to topic    Au coeur de l'Histoire Forum Index -> Zoom sur l'Histoire -> L'Histoire De Versailles
Previous topic :: Next topic  
Author Message
orev
First Lady
First Lady

Offline

Joined: 10 Feb 2009
Posts: 5,067
Localisation: S D F
Féminin Balance (23sep-22oct)
Point(s): 3,982
Rang: Chef Animatrice
C. Flavien: 2ème
Moyenne de points: 0.79

PostPosted: Sun Jun 14 2009, 21:20    Post subject: APRES LA REVOLUTION Reply with quote

Napoléon songea un temps à transformer le château et en faire son palais impérial. Il disait : « ce qui est grand est beau », il estimait pourtant Versailles trop petit, il ne s’y sent pas à l’aise. Il déclara un jour à l’architecte Fontaine : « pourquoi la Révolution qui a tant détruit, n’a-t-elle pas démoli le château de Versailles ! je n’aurais pas aujourd’hui un tort de Louis XIV sur les bras, un vieux château mal fait, un favori sans mérite à rendre supportable ».

Il refusa Versailles en tant que Palais Impérial, il évita les dépenses supplémentaires, il ne fit que les restaurations nécessaires. Trianon le séduisait davantage, il y fit quelques travaux et le remeubla dès 1805

En 1815, Philippe Antoine de Noailles, prince de Poix devient gouverneur de la Maison Royale de Versailles et de Trianon.

Louis XVIII songea à réinvestir Versailles. Mais devant l’aspect financier et moral (un retour de la royauté à Versailles serait considéré comme une provocation) il abandonna ce projet.

En 1833, Louis Philippe 1er, roi des Français, décide de sauver Versailles de la ruine en offrant Versailles aux français. En transformant le château en musée, c’était le sauver de toutes les menaces. Il confia à son ministre le comte de Montalivet la tâche de transformer le château en musée, en célébrant les conquêtes militaires depuis Clovis à l’Ancien Régime, de la Révolution Française à l’Empire et à la Restauration. Les travaux de restauration seront payés sur la cassette personnelle du roi et s’élèveront à plus de 23 millions de Francs. Il fit également restaurer le Grand Trianon pour son usage personnel. La Galerie des Batailles a été spécialement conçue pour Louis Philippe : 120 m de long sur 13 m de large, dans l’Aile du Midi, ornée de 32 tableaux célébrant les batailles militaires glorieuses, de la Bataille de Tolbiac à celle de Wagram.


 

GALERIE DES BATAILLES
 

L’inauguration du Musée dont la dédicace est : « à toutes les gloires de la France » a lieu en juin 1837. Ce sera la principale source de l’histoire de France avec plus de 6 000 peintures et 3 000 sculptures. Le roi des français avait érigé l’unité de la nation en programme politique. L’Histoire était convoquée pour en faire la constante démonstration.

Lors de l’inauguration, un banquet de 1 500 couverts fut préparé dans la galerie des Glaces et les salons des grands appartements, puis fut joué le Misanthrope, enfin une promenade aux flambeaux divertit les visiteurs jusqu’à 2 heures du matin.

Citons les mots de Victor Hugo à cette occasion : « ce que le roi Louis Philippe a fait à Versailles est bien. Avoir accompli cette œuvre, c’est avoir été grand comme roi et impartial comme philosophe, c’est avoir fait un monument national d’un monument monarchique, c’est avoir mis une idée immense dans un immense édifice, c’est avoir installé le présent dans le passé, 1789 vis – vis de 1688, l’empereur chez le roi, napoléon chez Louis XIV, en un mot c’est avoir donné à ce livre magnifique qu’on appelle l’histoire de France cette magnifique reliure qu’on appelle Versailles ».

Napoléon III fit quelques travaux, mais se garda de reprendre  les projets extravagants de son oncle. Lors de l’exposition Universelle de 1867, des meubles prestigieux furent réintégrés dans le Patrimoine du château, grâce à l’impératrice Eugénie qui vouait un culte à Marie Antoinette.

Pendant la guerre de 1870, lors du siège de Paris, le château devient le quartier général de l’armée prussienne. L’empire Allemand fut proclamé dans la Galerie des Glaces en janvier 1871.

Durant la Commune, Thiers et son gouvernement s’y réfugièrent et y restèrent jusqu’en 1879. Versailles retrouvait son rôle de place de gouvernement, la population qui était de 40 000 habitants passa à 150 000.

Le château servit également pour l’élection des présidents de la IIIe et de la IVe République.

Le traité de paix, dit Traité de Versailles mettant fin à la Première Guerre Mondiale y fut signé en juin 1919.

De nos jours, Versailles est un palais national à la disposition de la Présidence de la République, accueillant les chefs d’Etats Etrangers, lieu de réunion du Congrès du Parlement



Sources :
Wikipédia
Chateauversailles.fr
Histoire de Versailles de Jean François Solnon
Derrière la Façade de William Ritchey Newton
Louis XIV et sa cour de Saint Simon
Visiter Versailles de Béatrix Saule – Conservateur en chef



_________________


Back to top
Publicité






PostPosted: Sun Jun 14 2009, 21:20    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
orev
First Lady
First Lady

Offline

Joined: 10 Feb 2009
Posts: 5,067
Localisation: S D F
Féminin Balance (23sep-22oct)
Point(s): 3,982
Rang: Chef Animatrice
C. Flavien: 2ème
Moyenne de points: 0.79

PostPosted: Thu Jun 25 2009, 20:51    Post subject: APRES LA REVOLUTION Reply with quote

Quelques précisions à ce qui précède :


Petite phrase dite par Napoléon, montrant bien qu’il ne voulait pas engager des montants pharamineux pour des transformations inutiles : « ce n’est pas parce que Louis XV a mal dépensé 1 500 000 francs, pour que moi, je dépense 40 000 000 francs ; d’ailleurs cette aile (celle de Gabriel) est de mauvais goût ».

Il jugeait Versailles de « château difforme ».


Louis Philippe ne concevait pas que Versailles soit menacé : l’abandonner aux injures du temps insulterait le travail des centaines d’artisans et des grands artistes qui y ont œuvrés. Laisser un hôpital, une école s’y installer déshonorerait la France.

La Galerie des Glaces, la Chapelle et l’Opéra furent gardés intacts. La chambre de Louis XIV et le Cabinet du Conseil également. Certaines cheminées furent détruites. Une partie de l’aile du Midi fut détruite, de même qu’une partie de l’aile du Nord.

Bien que Louis Philippe fit de Versailles un magnifique musée, les critiques fusent : le roi apparait dénué de toute espèce de sens artistique ou même historique, l’Opéra de Gabriel sera peint en rouge, un gigantesque pouf fut placé dans l’antichambre de l’œil de bœuf, des tableaux tirés des collections furent coupés ou agrandis pour s’adapter à la place prévue !!

Napoléon III, ainsi que l’impératrice Eugénie firent quelques travaux. La fête Impériale eut lieu dans le château en août 1855, digne de l’Ancien Régime : bal dans la grande galerie, spectacle à l’opéra, grandes eaux, illumination et feux d’artifice dans le Parc.

En mars 1870, l’Assemblée s’installa à Versailles, l’Opéra de Louis XV servit de salle de séances.  Le château fut investi par les ministères : la Guerre, l’Intérieur dans le salon de l’œil de bœuf, les Finances et la Caisse des Dépôts, le Trésor, la Banque de France, le Conseil d’Etat, le ministère de la Justice dans les petits cabinets de Marie Antoinette, préfecture de police, services administratifs : le château retrouvait son caractère de cité administrative bourdonnante, un encombrement digne de l’installation de la Cour de Louis XIV en mai 1682.

Depuis Versailles, Thiers  organisa la reconquête de Paris. Thiers fut nommé chef du pouvoir exécutif, parlementa, céda l’Alsace, la Lorraine et Metz et versa 5 milliards de franc-or. Le traité définitif fut signé en mai 1871 à Francfort. La « semaine sanglante » du 22 au 28 mai brisa le mouvement révolutionnaire, une répression l’accompagna : blessés et prisonniers communards s’entassaient dans l’Orangerie et les Ecuries grandes et petites. La République fut proclamée en septembre 1870 : l’état major ennemi s’installa à Versailles. Une grande partie du château fut transformée en hôpital militaire.

En janvier 1871, eut lieu une cérémonie outrageante pour la mémoire collective : Guillaume 1er fut proclamé empereur d’Allemagne dans la galerie des glaces…Un trône et un autel y avaient été installés. A midi, le roi entra suivi des princes, du chancelier et des généraux. Une fanfare joua le cantique Louange et honneur au Seigneur notre Dieu, le prédicateur de la Cour de Berlin fit un sermon insultant la mémoire des rois de France : « ces présomptueux qui, dans ces salles, ont sacrifié à l’idolâtrie de la majesté terrestre ; qui, dans leur téméraire orgueil, se sont fiés à leur propre force et que leur folie a voués à la défaite ». Après le Te Deum, Guillaume 1er fit une courte allocution. Bismarck et le Grand-duc de Bade s’avancèrent enfin pour proclamer  Guillaume Empereur. Mais celui-ci ne fut pas plus heureux.

Versailles fut témoin de l’achèvement de l’unité allemande. Dans le château de Louis XIV, disparaissait l’ancienne Allemagne, celle des petits Etats dont le roi de France avait entretenu les divisions.  Une Allemagne nouvelle est née, pendant que Paris se faisait bombarder.

En 1875, Versailles, ville des rois, fut le berceau de la IIIe République. Les Chambres (Députés et Sénat) votent leur retour sur Paris en janvier 1879.

Versailles conserve toutefois : élection du Président de la République ainsi que les révisions constitutionnelles par le Parlement. Après la Grande Guerre, Versailles accueillit les négociations du traité concernant l’Allemagne : traité de Versailles en juin 1919 qui fut signé dans la Galerie des Glaces.

De nos jours, Versailles reçoit les chefs d’Etat étrangers, accueille les banquets républicains, s’ouvrent à de grandes conférences internationales, réunion du Congrès où siègent Députés et Sénateurs.

« Le voisinage de la résidence des Bourbons et d’un haut-lieu de la démocratie n’aurait pas déplu à Louis-Philippe ».

JF Solnon - Histoire de Versailles
_________________


Back to top
Vélite
Guest

Offline




PostPosted: Wed Aug 19 2009, 22:26    Post subject: APRES LA REVOLUTION Reply with quote

Me référant à la fois au titre du sujet et à la dernière phrase ci-dessus, j'en déduis que l'énorme tube populaire de la Révolution : "les aristocrates à la Lanterne" -chanté sur l'air des lampions-, était prémonitoire.
En effet, le pavillon de la Lanterne est désormais une villégiature versaillaise prisée par l'actuel souverain de la République, souhaitons que cela ne lui fasse pas perdre la tête.


Back to top
orev
First Lady
First Lady

Offline

Joined: 10 Feb 2009
Posts: 5,067
Localisation: S D F
Féminin Balance (23sep-22oct)
Point(s): 3,982
Rang: Chef Animatrice
C. Flavien: 2ème
Moyenne de points: 0.79

PostPosted: Thu Aug 20 2009, 06:29    Post subject: APRES LA REVOLUTION Reply with quote

Vélite wrote:
 En effet, le pavillon de la Lanterne est désormais une villégiature versaillaise prisée par l'actuel souverain de la République, souhaitons que cela ne lui fasse pas perdre la tête.


cela a bien failli pourtant il y a 3 semaines !!!!
_________________


Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 19:17    Post subject: APRES LA REVOLUTION

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Au coeur de l'Histoire Forum Index -> Zoom sur l'Histoire -> L'Histoire De Versailles All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create a free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group