Au coeur de l'Histoire Index du Forum
Au coeur de l'Histoire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

François de Bassompierre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> La Renaissance
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
orev
First Lady
First Lady

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 5 067
Localisation: S D F
Féminin Balance (23sep-22oct)
Point(s): 3 982
Rang: Chef Animatrice
C. Flavien: 2ème
Moyenne de points: 0,79

MessagePosté le: Sam Oct 17 2009, 14:28    Sujet du message: François de Bassompierre Répondre en citant

Je viens d’achever le roman Les Ailes du Matin de Mireille Lesage et me suis attachée au Maréchal de Bassompierre.
Comment ne pas succomber au charme d’un tel homme !

Bassompierre est non seulement l’homme de guerre courageux et de bon conseil, l’ambassadeur de grande allure, mais le gentilhomme bien de son temps, beau, intelligent, charmeur, galant, joueur, bon « viveur ». Tallemant des Réaux dit bien : « le nom de Bassompierre était synonyme d’élégance et de perfection ».



Bien dans son temps, car cette époque est grossière et pourtant raffinée : rappelons les Chalais, Bouteville, Montmorency, Cinq Mars victimes de cette rage de vivre, qui leur feront perdre parfois le sens du devoir et de l’honneur. Il est doué d’un solide bon sens, prompt malgré tout à la riposte, et d’un sens de l’humour à toute épreuve. Sa prestance, sa bonne mine, sa hardiesse lui valent de nombreux succès féminins. Un homme à la mode, galant, magnifique et libéral, le symbole du charme et ayant le don de plaire. Il laissera à la postérité l’expression : « c’est un vrai Bassompierre ! » pour quelqu’un de particulièrement aimable et gai.

François de Bassompierre, marquis d’Haroué, est né le 12 avril 1579 en Lorraine et meurt le 12 octobre 1646, issu d’une branche de la famille de Clèves.







Henri IV le découvre et lui accorde son amitié. A partir de là, il servira le père et le fils. De souche Lorraine, il choisit à 20 ans de devenir français. Henri IV l’affecte au service de Gabrielle d’Estrées, qui meurt pratiquement dans ses bras. Il reste fidèle à Henri et à Marie de Médicis.

En 1602, il participe à la guerre contre le duc de Savoie, puis s’engage dans l’armée impériale pour lutter contre les Ottomans.

En 1604, il tombe amoureux de Marie Charlotte d’Entragues, la jeune sœur de la favorite la Marquise de Verneuil. Jeune sœur que le roi fréquente également. Voici l’anecdote relatée par Paul M. Bondois : « le roi soupira un jour à Guise : Ah, Entragues nous méprise pour idolâtrer Bassompierre ! Mr de Guise s’offrit de défier en duel Bassompierre. La rencontre eut lieu au Louvre et Bassompierre fut gravement blessé : en arrachant l’arme de sa blessure, ses viscères sortirent et tombèrent le long de ses chausses et une hémorragie terrible s’ensuivit. On lui plaça un rouleau de charpie dans la plaie et grâce à sa robuste santé, il réussit à survivre. C’est au cours de sa convalescence qu’il rencontra Mlle de Guise, Louise Marguerite de Lorraine, avec qui il noua une solide amitié ».

En 1609, il est sur le point de conclure le mariage du siècle avec Charlotte de Montmorency, fille du duc. Devenu à ce niveau rival du roi, Henri IV jaloux, fait casser les fiançailles de Bassompierre, et se garde Charlotte Marguerite pour lui-même.

En 1614 il obtient la charge de Colonel Général des Suisses et des Grisons.

En 1617 il est Grand Maître de l’artillerie au siège de Château-Porcien, il est blessé à celui de Rethel.

En 1620, en tant que maréchal de camp, il combat à Pont-de-Cé, puis à Saint-Jean-d’Angély et au siège de Montpellier.

En 1622, Louis XIII le fait Maréchal de France. Mais Luynes, le favori du roi (qui craignait de perdre son pouvoir) encourage vivement Bassompierre à accepter l’ambassade d’Espagne, c’était l’époque de l’affaire de la Valteline.

En 1625, il repart en mission d’ambassade en Suisse, puis en Angleterre, où il rentre vainqueur.

De retour en France, Bassompierre se créé sa propre armée et participe au siège de La Rochelle, se trouve au pas de Suse et plus tard à Montauban. A la mort de Luynes, il est en bonne place pour lui succéder auprès du roi, comme principal ministre…mais Louis XIII hésite et lui préfère Richelieu.

Il est relativement proche du cardinal, dont il soutient la politique, mais son mariage secret avec la princesse de Conti, entre 1621 et 1631 lui vaudra l’embastillement. Cette princesse met clandestinement au monde un fils, nommé François de la Tour Bassompierre.

A la suite de ce mariage, ce n’est que malentendus, rivalités, querelles avec le cardinal. Soupçonné d’avoir comploté contre le cardinal, le roi fait enfermer Bassompierre à la Bastille en février 1631. Il y reste 12 ans jusqu’en 1643.

Avait-il vraiment comploté ? Les preuves sont minces. La seule faute lui étant attribuée, est d’être l’époux de la Princesse de Conti, qui elle a participé au complot. Les choses auraient pu s’arranger, mais Bassompierre reste trop fidèle envers son amie-femme.

Loin de se laisser aller, il profite de ces années pour écrire ses Mémoires. Il se révèle piquant, amateur de littérature et de poésie, connaisseur des sciences religieuses, militaires, astronomiques et peut être astrologiques.

Il est libéré par Louis XIII à la mort de Richelieu. Lorsqu’il revient à la cour, il a le sentiment d’y être étranger et a du mal à s’adapter. Il va y gagner l’amitié de la régente Anne d’Autriche, puis de Mlle de Montpensier frappée par l’élégance de Bassompierre. Mme de Motteville dira même : « que les restes du Maréchal valent mieux que le faux éclat des nouveaux courtisans ».

Il meurt d’apoplexie dans une hôtellerie de Provins en octobre 1646.


Les Ailes du Matin de Mireille Lesage
Les Mémoires de Paul M. Bondois
Le Maréchal de Bassompierre de Jean Castarède 
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam Oct 17 2009, 14:28    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
orev
First Lady
First Lady

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 5 067
Localisation: S D F
Féminin Balance (23sep-22oct)
Point(s): 3 982
Rang: Chef Animatrice
C. Flavien: 2ème
Moyenne de points: 0,79

MessagePosté le: Mer Mar 3 2010, 12:30    Sujet du message: François de Bassompierre Répondre en citant


Extrait des Mémoires de Bassompierre où il retrace un épisode fabuleux de sa vie, lorsqu’il obtient enfin, le 12 octobre 1622, le bâton de maréchal :

« alors tous d’une voix me firent l’honneur de dire plus de bien de moy qu’il n’y en avoit ; et lors, sans me dire autre chose, il me prit par la main (le roy), et s’estant assis dans sa chaire, me fit mettre a genoux et prester le serment, puis me mit le baston a la main en suitte de quoy je luy en fis les très humbles remerciemens dont je me peus aviser. Tous ceux quy estoint presens me vindrent embrasser et se conjouir de ma promotion ; et en suitte tous les corps de l’armée, tant d’infanterie que de cavalerie, vindrent rendre très humbles graces au roy du choix qu’il avoit fait de ma personne, leur premier mareschal de camp, pour le faire mareschal de France : et ceux de l’artiglerie luy ayant demandé permission de faire, le soir mesme, un salve de tous les canons quy estoint en l’armée, l’infanterie en fit de mesme pour faire un salve de resjouissance ».


Le Maréchal de Bassompierre de Jean Castarède
_________________


Revenir en haut
orev
First Lady
First Lady

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 5 067
Localisation: S D F
Féminin Balance (23sep-22oct)
Point(s): 3 982
Rang: Chef Animatrice
C. Flavien: 2ème
Moyenne de points: 0,79

MessagePosté le: Jeu Mar 4 2010, 20:03    Sujet du message: François de Bassompierre Répondre en citant

Extrait des Mémoires de Bassompierre

Le début de sa fin en été 1627…

Bassompierre, soutenu dans un premier temps par Schomberg, puis attaqué par Gaston d’Orléans, mollement appuyé par le roi (en fonction des dires et des souhaits de Richelieu), lui présente sa démission : «  je finis suppliant très humblement votre Majesté de se ressouvenir qu’Elle m’a fait l’honneur de me donner la charge de lieutenant général de son armée sans que je l’aye mendiée, pratiquée, escroquée, ny meme recherchée ; qu’elle m’a plusieurs fois réitéré à Paris et par les chemins, qu’Elle me la conserverait dignement ; qu’Elle m’a fait trop noblement mareschal de France pour faire maintenant commencer par moi un sy grand ravalement à ma charge, et que je ne suis point sy ambitieux d’employe que je ne quitte très volontiers celui qu’Elle m’a donné plustost que de le faire indignement ; et que sans mécontentement ni plainte je m’en retournerais très volontiers à Paris y faire le bourgeois et y prier Dieu qu’il continue ses graces à Votre Majesté par quantité de victoires sur ses ennemis, attendant que l’honneur de ses commandements m’employe ailleurs ».


Et pourtant, il se dévouera corps et âme pour son roi lors de la prise de La Rochelle
_________________


Revenir en haut
orev
First Lady
First Lady

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 5 067
Localisation: S D F
Féminin Balance (23sep-22oct)
Point(s): 3 982
Rang: Chef Animatrice
C. Flavien: 2ème
Moyenne de points: 0,79

MessagePosté le: Dim Mar 7 2010, 17:22    Sujet du message: François de Bassompierre Répondre en citant

Extrait des Mémoires de Bassompierre, en février 1631, à la veille de son arrestation.


D’Epernon lui conseille de fuir et veut lui prêter de l’argent, afin qu’il se fasse oublier pendant un certain temps.

Bassompierre écrit : « je luy rendis premierement très humbles graces de son bon conseil et en quitte de son offre, et luy dis que ma modestie m’empeschoit d’accepter le dernier et ma conscience d’effectuer l’autre, estant très innocent de tout crime et n’ayant jamais fait aucune action quy ne mérite plustost louange et recompense que punition ; que je ne me pouvois imaginer que l’on me veuille mettre prisonnier n’ayant rien fait, ny m’y retenir quand on ne trouvera aucune charge contre moy ; qu’au lieu de m’esloigner je me resolvois des demain matin de m’aller presenter a Senlis au roy, ou pour me justifier s’y l’on m’accuse, ou pour entrer en prison sy l’on me soupçonne, ou mesmes pour mourir sy on avait les douttes que l’on a peu prendre de moy.

Comme j’achevay ce discours Mr d’Epernon, les larmes aux yeux, m’embrassa et me dit : « je ne scay ce quy vous arrivera, et je prie Dieu de tout mon cœur que ce soit tout bien ; mais je n’ay jammais connu gentilhomme mieux né que vous, ny quy merite mieux toute bonne fortune ; vous l’avés eue jusques icy ; Dieu vous la conserve, et bien que j’apprehende la resolution que vous avés prise, je l’approuve neanmoins et vous conseille de la suyvre, ayant ouy et pesé vos raisons ».



Extrait des Mémoires de Bassompierre, le 25 février 1631, jour de son arrestation

Le sieur de Launay, lieutenant des gardes du corps entre chez Bassompierre et lui dit : « Monsieur, c’est avec la larme à l’œil, et le cœur quy me saigne, que moy quy depuis vingt an suis vostre soldat, et ay tousjours esté sous vous, sois obligé de vous dire que le roy m’a commandé de vous arrester ».  Et Bassompierre de répondre : « j’ay toute ma vie esté sommis aux volontés du roy quy peut disposer de moy et de ma liberté a sa volonté ».
_________________


Revenir en haut
orev
First Lady
First Lady

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 5 067
Localisation: S D F
Féminin Balance (23sep-22oct)
Point(s): 3 982
Rang: Chef Animatrice
C. Flavien: 2ème
Moyenne de points: 0,79

MessagePosté le: Mer Mar 10 2010, 11:32    Sujet du message: François de Bassompierre Répondre en citant

Cet homme fut aimé, apprécié...


Bussy-Rabutin lui rend un bel hommage en août 1671 : « je n’ai point vu de Mémoires plus agréables ni mieux écrits que ceux du maréchal de Bassompierre. Je ne sais si l’idée que j’ai de lui ne me prévient en leur faveur. C’était un homme de grande qualité, beau, bien fait, quoique d’une taille un peu épaisse. Il avait bien de l’esprit et d’un caractère fort galant. Il avait du courage, de l’ambition et l’âme d’un grand roi. Encore qu’il se loue fort souvent, il ne ment pas… Enfin c’est un malheur au cardinal de Richelieu et une tache dans sa vie que d’avoir persécuté un aussi galant homme que le maréchal de Bassompierre ».

Le peintre Van Dyck a fait un tableau.

Une médaille a été frappée en 1633 portant d’un côté la tête de Bassompierre en demi-relief et de l’autre un phare sous un ciel étoilé avec les mots : quod nequeunt tot sidera praestat.

Louis Philippe a insisté pour avoir le portrait de Bassompierre dans la galerie des maréchaux à Versailles…


_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:51    Sujet du message: François de Bassompierre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> La Renaissance Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com