Au coeur de l'Histoire Index du Forum
Au coeur de l'Histoire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Aliénor d'Aquitaine
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> Le Moyen âge
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sorcière
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 4 814
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Point(s): 1 249
Rang: Animateur/trice
Quizz Napoléon: 3ème
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Lun Déc 14 2009, 14:46    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

Aliénor d’Aquitaine, qui est la fille aînée de Guillaume X, dernier duc d'Aquitaine et de Gascogne et d’Aliénor de Châtellerault, est née probablement en 1122 et est morte le 1er avril 1204 à l’abbaye de Fontevraud. Elle est aussi la petite-fille de Guillaume IX, qui était troubadour.
A ses quinze ans, an 1137, son père meurt et Aliénor d’Aquitaine devient duchesse d’Aquitaine.
La même année, le 25 juillet à Bordeaux, à l'instigation de l'abbé Suger, homme d'église et conseiller de la monarchie capétienne, elle épouse l'héritier de la couronne de France, Louis le Jeune (17 ans). Quelques jours après le mariage, son beau-père Louis VI le Gros décède. La voilà reine de France !
Il faut savoir que bien que duc d’Aquitaine par alliance, Louis VII n’aura jamais la main sur ce duché, Aliénor en assurant la gestion toute seule.
Très belle, froide et réservée, d’esprit libre et enjoué, Aliénor, par sa conduite et ses tenues jugées indécentes, déplait à la Cour de France. Ses goûts pour le luxe (des ateliers de tapisserie sont créés, elle achète beaucoup de bijoux et de robes) étonnent. Les troubadours qu’elle fait venir ne plaisent pas non plus.
Très vite elle va faire de la politique et briser l’ascendance de l’abbé Suger sur un Louis VII très influençable les amenant, de ce fait, à commettre quelques erreurs, comme suit :
après la constitution de Poitiers en commune par ses habitants, la ville est prise sans effusion de sang par Louis VII, qui exige que les principaux habitants lui livrent leurs fils et filles en otage. l’abbé Suger intervient pour le faire renoncer à cette volonté ;
Louis VII soumet Guillaume de Lezay, qui avait refusé l’hommage à Poitiers ;
dans une expédition sans lendemain en 1141, il tente de conquérir Toulouse, sur laquelle Aliénor estimait avoir des droits (de sa grand-mère Philippe de Toulouse) ; pour le remercier, Aliénor lui offre un vase taillé dans un bloc de cristal, monté sur un pied d’or et orné de pierreries et de perles ; visible encore aujourd’hui au Louvre, ce vase avait été donné à son grand-père par le roi de Saragosse Imad al-Dawla ;
elle pousse le roi à faire dissoudre le mariage de Raoul de Vermandois, pour que sa sœur Pétronille d'Aquitaine, amoureuse, puisse l’épouser, ce qui causa un conflit avec le comte de Champagne, Thibaut IV de Blois, frère de l'épouse délaissée. Au cours de ce conflit avec Thibaut IV de Blois, en janvier 1143, la ville de Vitry-en-Perthois est prise, et l’église dans laquelle s’étaient réfugiés ses habitants incendiée. En 1146, le pape Eugène III jette l'interdit sur le royaume de France. Profondément marqué par le drame de Vitry-en-Perthois et la sanction papale qui touche le royaume.
Durant toute cette période, l’analyse des chartes montre une assez faible implication d’Aliénor dans le gouvernement : elle est là pour légitimer les actes.
Après naissance de leur première fille, puis en 1147 le roi prend la croix à l’appel de Bernard et emmène Aliénor en Orient pour la deuxième croisade.
Explications données par Wikipédia, de « l'infidélité supposée » d'Aliénor durant cette croisade :
Il est certain qu’Aliénor et Raymond de Poitiers s’entendent à merveille et passent beaucoup de temps ensemble. Des soupçons naissent sur la nature de leurs relations et une dispute éclate entre Louis VII et Aliénor. Celle-ci rappelle alors à son époux leur degré de consanguinité, et qu’elle pourrait donc demander l’annulation de leur mariage. De nuit, Louis VII quitte Antioche, forçant Aliénor à le suivre.
Plusieurs chroniqueurs évoquent l’affaire, tout en écrivant qu’il vaut mieux ne pas en parler, signe qu’elle est connue de tous et de nature à porter atteinte à la réputation de certains contemporains. Parmi les chroniqueurs les mieux placés, Eudes de Deuil choisit d’arrêter son récit juste avant l’arrivée du couple royal à Antioche.
Jean Flori interprète ce silence comme un désir de ne pas nuire au roi. Une lettre de Suger à Louis VII évoque elle aussi des troubles graves dans le couple. Guillaume de Tyr donne lui une explication politique : Raymond de Poitiers aurait tenté de manipuler la croisade pour l’orienter vers le siège d’Alep et de Césarée, et aurait manipulé Aliénor pour qu’elle influence le roi. Cette trahison politique d’Aliénor doublerait donc la trahison matrimoniale. Aliénor est, pour lui, une « poupée manipulée », sans volonté, ce qui est une des deux manières principales dont elle a été représentée (avec la figure de la nymphomane). Les historiens ont aujourd’hui complètement abandonné les accusations de nymphomanie et celles qui lui sont liées.
Quant à l’infidélité de la reine, elle n’est pas impensable au XIIe siècle : parmi les exemples de l'Histoire, le plus proche est celui de Marguerite, épouse d’Henri le Jeune et maîtresse de Guillaume le Maréchal. Le contexte de la croisade aggrave encore la sensibilité à ce qui touche la sexualité : Jean Flori note que, en arrière-plan, la sexualité au cours de la croisade, même légale, était déjà jugée de façon défavorable : sans évoquer Aliénor, plusieurs contemporains attribuent l’échec de la deuxième croisade aux fautes morales des croisés. La même explication est donnée pour l’échec de celle de 1101 (celle de Guillaume le Troubadour).
Sur cet incident, une infidélité qui paraît acquise aux contemporains, et même bien avant la mort d’Aliénor, les chroniqueurs brodent assez rapidement : Hélinand de Froidmond, dans sa Chronique universelle, comme Aubri de Trois-Fontaines, affirment qu’elle se conduisit plus en putain qu’en reine. Le but est ici politique : mettre en valeur la vertueuse dynastie capétienne et justifier leur suprématie sur un lignage Plantagenêt immoral. Avant la fin du Moyen Âge, l’évènement est grossi et transformé : on identifie l’amant avec Raoul de Faye, un sarrasin, voire avec Saladin (enfant à l’époque). L’épisode de la maîtresse d’Henri II, Rosemonde, se greffant là-dessus (rumeur d’empoisonnement sur ordre d’Aliénor), certains chroniqueurs lui prêtent une liaison avec l’évêque de Poitiers Gilbert de la Porrée (né vers 1076), avec le connétable d’Aquitaine Saldebreuil, etc.
Toujours est-il qu'au retour de cette croisade, il y a un semblant de réconciliation et nait leur seconde fille. Mais les choses s’enveniment assez rapidement. L’ombre de la séparation plane sur le couple royal, Aliénor d’Aquitaine rappellant au roi que leur proche parenté inconvenable du point de vue religieux. L'abbé Suger, décédé à ce moment, avait toujours redouté cette séparation. Ses craintes allaient se justifiées.
En effet, en 1151, Aliénor rencontre Henri Plantagenêt, fils du comte d’Anjou : il a onze ans de moins qu’elle. Le 21 mars 1152, le synode de Beaugency annule le mariage de Louis VII et d’Aliénor : la France perd le duché d’Aquitaine et réunit aux possessions des Plantagenet (Anjou, Maine, Normandie). Cela devient une terrible menace pour Louis VII. Le 18 mai, Aliénor épouse Henri Plantagenêt à Poitiers. Dès le début de 1154, Henri Plantagenet devient roi d’Angleterre et monte sur le trône sous le nom d’Henri II.
Pour un temps, Aliénor d’Aquitaine va perdre tout pouvoir politique. Henri II n’a pas l’intention de la laisser s’ingérer dans ses affaires, y compris dans le duché d’Aquitaine. Il la relègue au simple rang de mère de famille : elle aura de lui huit enfants (Guillaume, Henri, Mathilde, Richard, Geoffroy, Aliénor, Jeanne, Jean), ce qui fait dix en comptant ceux de son premier mariage.
Son éviction politique ne va pas durer. En 1170, son fils Richard est proclamé duc en Aquitaine et c’est elle qui en assure la régence. Son époux s'acoquine avec une certaine Rosamund Clifford (qui mourra empoisonnée).
Aliénor, qui a la rancune tenace, se retire à Poitiers où elle entretient un cercle brillant de troubadours et d'artistes, comme Bernard de Ventadour. Elle soulève ses fils contre leur père et ce avec la bénédiction de Louis VII...
Mais Henri II trouve moyen de se saisir de sa femme, tandis que celle-ci voyage sous un déguisement de page ! La reine est reléguée pendant de longues années dans un couvent à Winchester. La guerre parricide se poursuit jusqu'à la mort misérable de Henri II, en 1189, abandonné par presque tous et tourmenté par le remords d'avoir commandité l'assassinat de son fidèle ami, le pieux archevêque Thomas Becket. Il fait donc arrêter Aliénor (d'abord à Chinon, puis à Salisbury et dans divers autres châteaux d’Angleterre) et l’a fait emprisonner pendant près de quinze ans. Elle sera libérée à la mort d’Henri II, le 6 juillet 1189, par son fils devenu le roi Richard Coeur de Lion.
Mais elle aura encore fort à faire pour sauver la mise de son fils préféré tandis qu'il est fait prisonnier, capturé par le duc Léopold d’Autriche qu’il avait humilié en Orient et livré à l’empereur Henri VI en Allemagne, à son retour de croisade. Son frère Jean n'hésite pas en effet à s'associer à Philippe Auguste pour le dépouiller de son pouvoir. Réagissant très rapidement, aidée de l’ensemble du peuple d’Angleterre, elle réunit la fabuleuse rançon, et fait libérer Richard à Mayence, en février 1194.
Le roi pouvant régner à nouveau, Aliénor d’Aquitaine se retire à l’abbaye de Fontevrault. Mais en 1199, son fils Richard est blessé grièvement au siège de Châlus en Limousin. Aliénor le rejoint juste avant sa mort et négocie avec lui la mise sur le trône d’Angleterre de son frère Jean sans Terre, malgré les droits éventuels d’Arthur de Bretagne, fils de Richard.
Par la suite elle se rend en Castille, et ramène sa petite fille Blanche. Cette dernière sera mariée au futur Louis VIII et sera donc la mère de Louis IX dit Saint Louis. Au cours d’un déplacement, désirant éviter les troupes de Philippe Auguste, elle se réfugie au château de Mirebeau : elle y est assiégée par son petit fils Arthur de Bretagne. C’est Jean sans Terre qui viendra la délivrer.
En mars 1204, Château-Gaillard capitule face aux troupes de Philippe Auguste et roi de France s’empare de la Normandie. Aliénor d’Aquitaine meurt le 31 mars 1204 : elle est âgée d’environ quatre vingt deux ans. Son corps repose à l’Abbaye de Fontevrault qui est le lieu de sépulture des Plantagenet.

Ainsi vécu celle qui signait « Aliénor d'Aquitaine, Reine d'Angleterre par la rage de Dieu

Tout en étant exceptionnelle, la vie d'Aliénor témoigne du comportement très libre des femmes au Moyen Âge, du moins dans les classes supérieures. Elles suivent leur mari à la croisade, étudient, animent des cours etc. Elles sont néanmoins handicapées dans la conduite de la guerre. Comme Aliénor, elles doivent dans ces occasions se faire épauler par un mari, un fils ou un fidèle vassal.

_________________
Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue les Dieux qui me donnent
Une âme, à la fois noble et fière.
(extrait d'Invictus de William Ernest Henley)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun Déc 14 2009, 14:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
LaTsarine
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 313
Féminin
Point(s): 175
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 0,56

MessagePosté le: Sam Avr 24 2010, 13:24    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

Une femme qui menait son monde par le bout du nez !
Je suis impressionée de voir tout ce qu'elle a fait et vécue c'est hallucinant surtout pour une femme au Moyen-âge je trouve... elle a eu une vie passionnante pas toujours rose mais je ne pense pas qu'elle se soit ennuyé quoique 15 ans prisonnières... enfin je parle de toute sa vie réunie
_________________
"La Russie, c’est un mystère enveloppé dans une énigme. "
Sir Winston Churchill


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sorcière
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 4 814
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Point(s): 1 249
Rang: Animateur/trice
Quizz Napoléon: 3ème
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Sam Avr 24 2010, 14:01    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

Bonjour Tsarine, c'était une de ces femmes qui savaient ce qu'elle voulait mais surtout savait faire avec ce qu'elle ne voulait pas. Elle fut quand même la mère de Richard Coeur de Lion, bien qu'elle ne se plaisait pas dans son mariage avec Henri Plantagenêt ni en tant que Reine d'Angleterre. C'est vrai que tenir prisonnière une femme comme Aliénor, c'était, je pense, la craindre à haut niveau...
_________________
Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue les Dieux qui me donnent
Une âme, à la fois noble et fière.
(extrait d'Invictus de William Ernest Henley)


Revenir en haut
LaTsarine
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 313
Féminin
Point(s): 175
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 0,56

MessagePosté le: Lun Avr 26 2010, 20:40    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

Une femme de caractère comme Marie Stuart ;D
Et qui ne se laissait pas faire.
Heureusement que des femmes comme ça ont existaient !

_________________
"La Russie, c’est un mystère enveloppé dans une énigme. "
Sir Winston Churchill


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sorcière
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 4 814
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Point(s): 1 249
Rang: Animateur/trice
Quizz Napoléon: 3ème
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Mar Avr 27 2010, 07:13    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

Marie Stuart,  Marguaret Tudor, sa soeur Marie Tudor, Ann Boleyn (on voit où ça l'a conduite)... Bref en France aussi Louise de Savoie, Catherine de Médicis, Anne d'Autriche. Toutes ces femmes ont eu le pouvoir sans être reine... Bien moi je trouve ça très beau !
_________________
Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue les Dieux qui me donnent
Une âme, à la fois noble et fière.
(extrait d'Invictus de William Ernest Henley)


Revenir en haut
LaTsarine
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 313
Féminin
Point(s): 175
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 0,56

MessagePosté le: Mar Avr 27 2010, 18:57    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

Je suis totalement d'accord avec toi !
Vive les femmes au pouvoir !
_________________
"La Russie, c’est un mystère enveloppé dans une énigme. "
Sir Winston Churchill


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sorcière
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 4 814
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Point(s): 1 249
Rang: Animateur/trice
Quizz Napoléon: 3ème
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Mar Avr 27 2010, 21:12    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

ahhhh une cause de gagnée... J'aime ces femmes qui ont su traverser l'Histoire, grâce à leur caractère bien trempé, et leur courage dont certains rois n'étaient pas dotés... Elles sont fascinantes.
_________________
Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue les Dieux qui me donnent
Une âme, à la fois noble et fière.
(extrait d'Invictus de William Ernest Henley)


Revenir en haut
LaTsarine
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 313
Féminin
Point(s): 175
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 0,56

MessagePosté le: Mer Avr 28 2010, 17:09    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

Moi aussi, souvent elle était bien plus intelligente et savait s'adpater a des situation assez périlleuses...
Comme tu le dis elles étaient fascinante !
_________________
"La Russie, c’est un mystère enveloppé dans une énigme. "
Sir Winston Churchill


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ringo
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2008
Messages: 328
Masculin
Point(s): 246
Moyenne de points: 0,75

MessagePosté le: Mer Avr 28 2010, 19:02    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

Sorcière a écrit:

Marie Stuart,  Marguaret Tudor, sa soeur Marie Tudor, Ann Boleyn (on voit où ça l'a conduite)... Bref en France aussi Louise de Savoie, Catherine de Médicis, Anne d'Autriche. Toutes ces femmes ont eu le pouvoir sans être reine... Bien moi je trouve ça très beau !

Tu as oublié Blanche de Castille, et dans une certaine mesure Marie de Médicis.
_________________
http://www.guerre-de-cent-ans.com/


Revenir en haut
Almarah
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2010
Messages: 45
Localisation: Nord
Féminin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer Avr 28 2010, 19:19    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

Je pense que la première fois que j'ai entendu le nom d'Aliénor d'Aquitaine, c'était en littérature médiévale quand on étudiait Le roman de la rose de Guillaume de Lorris. Je ne sais pourquoi mais ce nom avait évoqué en moi une fière demoiselle, puissante et lettrée (après tout elle a des origines troubadours !) Maintenant que j'en ai appris un peu plus sur sa vie grâce à ce sujet je ne suis pas déçue ! Tout à fait dans la lignée de Mary Queen of Scots comme l'ont dit certains ! 

Revenir en haut
LaTsarine
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 313
Féminin
Point(s): 175
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 0,56

MessagePosté le: Mer Avr 28 2010, 19:33    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

Tout à fait
Deux femmes avec deux forts caractères qui savaient ce qu'elles voulaient !
Aliénor à qu'en même eu plus de chance que Marie...
_________________
"La Russie, c’est un mystère enveloppé dans une énigme. "
Sir Winston Churchill


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sorcière
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 4 814
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Point(s): 1 249
Rang: Animateur/trice
Quizz Napoléon: 3ème
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Mer Avr 28 2010, 20:18    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

Tout à fait Ringo, notre fameuse Blanche de Castille, qui entre nous n'a dû son statut que grâce à son prénom (sa soeur, si je me souviens bien s'appelait Urruca... et les ambassadeurs ont opté pour Blanche...)

Je ne sais pas Tsarine si l'on peut dire que Aliénor d'Aquitaine ait été plus heureuse que Marie. Elle épousa deux hommes qui ne l'on pas aimé et passa une bonne partie de son temps en prison. D'accord Marie Stuart fut décapitée, mais entre croupir en prison et disparaître vite fait.... bah je préfère croupir en prison  . En général ces femmes n'ont dû leur histoire que grâce à leur caractère bien trempé. Maintenant pour certaines, l'Histoire les a rattrapées, mais surtout en Angleterre et Ecosse...
_________________
Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue les Dieux qui me donnent
Une âme, à la fois noble et fière.
(extrait d'Invictus de William Ernest Henley)


Revenir en haut
Almarah
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2010
Messages: 45
Localisation: Nord
Féminin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer Avr 28 2010, 20:25    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

En même temps l'histoire de l'Angleterre et de l'Écosse est assez violente ! Même pour les hommes ! Regardez  le Roi Charles Ier éxécuté ! Cela à même servi de modèle à notre Révolution !

Revenir en haut
Sorcière
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 4 814
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Point(s): 1 249
Rang: Animateur/trice
Quizz Napoléon: 3ème
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Mer Avr 28 2010, 21:00    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

effectivement mais à la différence, nous avons "jugé" le roi avant de l'exécuter... pour moi ça ne change rien au fait que l'on ait tué "pour peu" même si le peuple français avait faim, cela valait-il ces morts ? mais bon c'est une autre histoire.
Quant à la violence de l'Angleterre et l'Ecosse c'est vrai, mais la France n'est pas en reste, loin de là.
_________________
Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue les Dieux qui me donnent
Une âme, à la fois noble et fière.
(extrait d'Invictus de William Ernest Henley)


Revenir en haut
Almarah
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2010
Messages: 45
Localisation: Nord
Féminin Balance (23sep-22oct) 龍 Dragon
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Mer Avr 28 2010, 21:17    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine Répondre en citant

Oui "jugé" si on peu dire ...
Je pense que chaque pays a une histoire plus ou moins violente car c'est ce qui a "permis" à un pays de se construire tel qu'il est maintenant : la violence est souvent à la base de grands changement :
_La Revolution : la fin de la monarchie en France, enfin du moins la fin de la monarchie absolue de droit divin
_La guerre d'indépendance de l'Amérique
et tant d'autres ...  après changement pour le mieux ou pour le pire c'est à voir ...
Mais bon c'est très éloigné de chère Aliénor d'Aquitaine ...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:57    Sujet du message: Aliénor d'Aquitaine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> Le Moyen âge Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com