Au coeur de l'Histoire Index du Forum
Au coeur de l'Histoire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Marie Stuart
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> La Renaissance
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
LaTsarine
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 313
Féminin
Point(s): 175
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 0,56

MessagePosté le: Sam Avr 24 2010, 17:24    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

Marie Stuart 


Le 9 décembre 1542, alors que le roi Jacques V lutte contre la mort dans son château de Falkland un messager lui annonce la naissance d’une fille une héritière né le jour d’avant il répond alors « La couronne nous est venue avec une femme, elle s’en ira avec une femme ». Cette sombre prophétie est sa dernière parole quelques jours plus tard il est enterré et voilà Marie Stuart âgée de six jours reine d’Écosse et prétendante légitime au trône d'Angleterre. Sa mère Marie de Guise assume la régence d'Écosse pendant 18 ans.
Le roi Henri VIII voit la possibilité d'un mariage qui aboutirait à l'union de l'Angleterre et de l'Écosse. Marie de Guise, soutenu par les ministres écossais, refuse l'union. Devant le refus de l'Écosse, Henri VIII cherche à enlever l'enfant qui n'a que quatre ans.
Mais Henri II envoie une flotte puissante pour demander la main de Marie pour son fils héritier François.Marie a six ans lorsqu'elle quitte l'Écosse. En France, elle est éduquée par Catherine de Médicis qui adore l'enfant. Élevée dans la foi catholique, Marie est très pieuse. Elle apprend le latin, parle plusieurs langues, est très douée pour les travaux de couture. Elle monte à cheval, pratique la fauconnerie et apprend à jouer de divers instruments de musique.
Marie est très belle, intelligente, elle ravit la cour. Très vite, l'union entre elle et le futur roi de France est décidée. Ils se marient à l'âge de seize ans pour Marie et quatorze pour François. Un an plus tard, Henri II décède, François monte sur le trône.
Mais le 5 décembre 1560 son époux meurt. Marie n'a même pas dix-huit ans lorsqu'elle est veuve pour la première fois. Elle n'a pas d'enfant. Elle n'est plus d'aucune utilité pour Catherine de Médicis . Marie Stuart devient reine douairière. Mais elle est toujours reine d'Écosse et, dans son esprit, reine d'Angleterre. Marie de Guise, sa mère, est morte en juin 1560. Elle revient donc seule en Écosse, sans appuis pour gouverner un pays qu'elle ne connaît pas. Son retour marque un danger pour sa cousine Elisabeth, montée sur le trône deux ans plus tôt. Elle n'est pas accueillie à bras ouverts par les Écossais majoritairement protestants. Arrivée à Édimbourg, la première question à régler est celle des relations avec la cousine Élisabeth, redoutable voisine. L'Angleterre est vingt fois plus riche et plus puissante que l'Écosse. Marie Stuart le sait. Elle tend aussitôt le rameau d'olivier à Élisabeth. Elle demande à la rencontrer. Elle renonce solennellement à revendiquer la couronne d'Angleterre. Élisabeth se prête au jeu ; elle traite Marie de « chère sœur ».Marie Stuart agit avec habileté. Son charme agit, même sur les protestants de son pays. Et Marie tombe amoureuse de son cousin germain le jeune Henri Stuart, lord Darnley, âgé de vint ans. Grand, mince, sportif,excellent danseur, il a tout pour séduire. Tout… sauf l'intelligence. Six mois après leur première rencontre, elle épouse Darnley. Élisabeth est furieuse, les oncles Guise sont perplexes, il est détesté par tous. Mauvais début pour le nouveau règne. Mauvais début, surtout du point de vue de Marie. Car Darnley, à peine marié, se révèle pour ce qu'il est : un être léger, maladroit, infidèle qui plus est, joueur, débauché, même brutal. Marie Stuart est bientôt enceinte mais en quelques mois elle perd toute illusion sur l'époux qu'elle s'est choisi. Toujours est-il que Darnley, qui néglige de plus en plus sa femme, est jaloux. Les événements se précipitent. Le 9 mars 1566, Marie passe la soirée avec quelques amis – dont Rizzio un musicien qu’elle aime beaucoup – dans son appartement du palais de Holyrood. Soudain, la porte secrète qui donne accès à l'appartement de Darnley s'ouvre. Une troupe armée pénètre, bouscule la reine, s'empare du pauvre Italien, le traîne au-dehors. Il est massacré de cinquante-six coups de poignard et d'épée. Darnley a assisté à la scène sans intervenir. Jamais elle ne pardonnera à son mari cette ignominie.

Malgré tout, elle garde son sang-froid. Elle réussit à s'échapper le lendemain, avec l'aide d'un fidèle sujet, le comte de Bothwell. Elle réunit ses partisans, revient à Édimbourg, reprend le pouvoir, punit les auteurs du coup du 9 mars. Et, le 19 juin, elle donne naissance à l'enfant tant attendu. Ce garçon sera nommé Jacques, il sera Jacques VI d'Écosse, en attendant, bien plus tard, de devenir Jacques Ier d'Angleterre. Élisabeth est marraine, le roi de France Charles IX est parrain. Tout semble radieux. Mais le couple Henri-Marie est irrémédiablement brisé : Henri ne s'est même pas dérangé pour assister au baptême du petit prince, qui est pourtant officiellement son fils. Chacun sait que les relations du couple royal sont au plus bas. Marie proclame qu'elle veut se réconcilier avec son époux. Elle le loge dans une maison près du palais royal, à Kirk o'Field, . Mais, la nuit du 9 février, une explosion déchire l'air. La maison de Kirk o'Field est en ruines et Henri Darnley gît à quelque distance, mort. Dès le lendemain, le bruit court en ville que la reine était au courant de l'attentat, pire, qu'elle était complice avec le comte de Bothwell. Plus tard seulement plus tard on découvrira que Marie était la maîtresse de Bothwell. En tout cas, dans ces moments tragiques où tout le monde a les yeux fixés sur elle entre autres Élisabeth, fort peu bienveillante Marie Stuart se doit d'avoir une conduite irréprochable, de mener une vie au-dessus de tout soupçon. Malheureusement pour elle, c'est tout le contraire qui se produit. Et le 24 avril 1567, deux mois et demi après la mort de son mari, elle est enlevée sur une route par une troupe menée par Bothwell : le surlendemain, elle fait savoir que Bothwell l'a violée et qu'elle est contrainte de l'épouser pour recouvrer son honneur. C'était la pire des fautes : elle donnait prise ainsi aux accusations de complicité dans l'assassinat de Darnley. Quelques semaines se passent à peine avant qu'une grande révolte éclate. Au soir d'une bataille manquée, le 15 juin, Botwell s'enfuit au Danemark et Marie Stuart est prisonnière. Bientôt, sous la menace, elle sera obligée d'abdiquer, et son fils, qui a treize mois, est proclamé roi sous le nom de Jacques VI.
Marie Stuart reste onze mois prisonnière au château de Lochleven, au nord d'Édimbourg. Puis elle s'échappe grâce à des complicités mais elle est poursuivie et, au soir du 16 mai 1568, elle prend la décision fatale : elle franchit la frontière et se réfugie en Angleterre. C'était évidemment l'erreur à ne pas commettre : Élisabeth avait maintes fois donné la preuve d'un manque total de sympathie pour sa cousine. . Élisabeth n'allait pas laisser passer une si belle occasion. Elle décide alors de garder Marie Stuart en Angleterre, comme nous dirions en « résidence surveillée ». Pas vraiment en prison, mais tout comme. Autour de la captive se nouent, année après année, intrigues et complots. Encore quatorze ans de conspirations, d'attentats préparés et manqués. Et finalement, en 1586, un nommé Badington est arrêté en possession d'une lettre de Marie Stuart où celle-ci donne son accord à un projet d'assassinat d'Élisabeth. Le procès a lieu et Marie est jugée coupable, condamné à mort. Élisabeth signe l'ordre d'exécution. La hache tombe au château de Forheringay au matin du 8 février 1587 Marie est décapité.
Marie Stuart, pendant sa captivité, avait adopté une devise énigmatique : « En ma fin est mon commencement ». Elle avait raison sans sa mort sur l'échafaud, elle n'aurait pas connu sa destinée posthume qui a fait d'elle un véritable mythe. De nos jours elle est considéré comme une martyre de sa foi, presque comme une sainte. D'autres voient plutôt en elle la complice du meurtre de son mari, la dévergondée maîtresse de Botwell.
La vie de Marie Stuart est une tragédie shakespearienne, intense, violente et passionnelle. Il faut dire qu'elle naît dans une époque où l'on peut basculer en un jour du trône d'Écosse à l'échafaud, et où Catholiques et Protestants se livrent à travers l'Europe une guerre jonchée de morts. Son royaume est un pays âpre et misérable, où la noblesse ne supporte les rois que si elle peut les contrôler, ou l'assassinat politique est monnaie courante et où les amours d'une reine peuvent lui coûter la vie. Drames, meurtres, complots, passions fatales, trahisons, tels sont les ingrédients de la chute de Marie Stuart, qui paiera très cher les erreurs de sa jeunesse. Comme Marie-Antoinette, elle sera haïe après avoir été adulée, traversera sous les cris de haine et les humiliations le pays où, jadis, le peuple embrassait au sol la trace de ses pas.
Marie Stuart était une femme fougueuse, dégourdi qui même enceinte de plusieurs mois s’enfuira une nuit à cheval. C’était une femme ardente et passionnelle mais aussi une femme très intelligente mais qui agissait sur des impulsions… et c’est malheureusement ça qu’il la fera monter sur l’échafaud.

D'après http://renaissance.suite101.fr/article.cfm/marie_stuart_reine_de_france_et_…


 
 
  

                                                            Marie Stuart à 13 ans
_________________
"La Russie, c’est un mystère enveloppé dans une énigme. "
Sir Winston Churchill


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam Avr 24 2010, 17:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sorcière
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 4 814
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Point(s): 1 249
Rang: Animateur/trice
Quizz Napoléon: 3ème
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Sam Avr 24 2010, 19:43    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

Intéressant Tsarine, merci, même si j'ai un peu cafouillé au début vu qu'Henri VIII était mort lorsqu'Henri II de France était roi. Mais j'ai oublié le point à la ligne. J'ai donc supposé qu'il s'était passé deux ans entre la tentative d'enlèvement fomentée par Henri VIII et la proposition de mariage faite par Henri II pour François (le futur François II) qui d'ailleurs était prédestiné à mourir jeune, vu qu'il était très fragile. Il paraîtrait même que c'est sa passion avec Marie qui l'aurait achevé. Enfin, une sacrée femme, qui s'est comportée exactement comme son ailleule la soeur d'Henri VIII (encore lui) Margaret Tudor. Elle s'est aussi échappée et a aussi parcouru plusieurs km enceinte de huit ou neuf mois (je ne me souviens plus).
Caractère forgé chez les Ecossais !
_________________
Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue les Dieux qui me donnent
Une âme, à la fois noble et fière.
(extrait d'Invictus de William Ernest Henley)


Revenir en haut
LaTsarine
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 313
Féminin
Point(s): 175
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 0,56

MessagePosté le: Lun Avr 26 2010, 20:33    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

Esxuse moi pour la confusion je n'avais pas remarqué
François II était un peu "niai" comparé à Maris Stuart je pense que si il n'était pas mort elle se serait ennuyé toute sa vie quoique elle aurait pris des amants et je pense que beaucoup se bousculaient au portillon parce que d'après eux elle était très belle... (après c'est les canons de l'époque, je la trouve jolie sur le premier portrait...)
Oui une sacrée femme tu l'a dit et avec un caractère bien trempé ! C'est vrai. Margaret a eu plus de chance que sa petite fille, elle a réussi a restée au pouvoir pendant presque 30 ans alors que Marie 6 ans...
On sait de qui Marie tire son caractère
_________________
"La Russie, c’est un mystère enveloppé dans une énigme. "
Sir Winston Churchill


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sorcière
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 4 814
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Point(s): 1 249
Rang: Animateur/trice
Quizz Napoléon: 3ème
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Mer Avr 28 2010, 10:53    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

Aucun problème Tsarine, on peut le lire de plusieurs façons... et j'ai pris la bonne. 
Il est vrai que Marie Stuart aurait sûrement pris des amants, d'ailleurs elle en a eut après. Quant à Margaret, elle n'a pas vraiment eu de pouvoir, elle était reine en attendant que son fils grandisse et devienne roi, mais il lui fut enlevé, elle l'a à peine connu. Elle était sans arrêt en fuite, et ses mariages des échecs cuisants pour l'Ecosse et pour elle... Son frère Henri VIII aurait eu un geste vis à vis d'elle, l'Ecosse aurait peut être eu une autre politique, que ce désordre qu'elle a connu. Bref, je serais encline à penser qu'elle eut une triste vie, surtout personnelle, car ce n'était pas une politique, loin de là...
_________________
Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue les Dieux qui me donnent
Une âme, à la fois noble et fière.
(extrait d'Invictus de William Ernest Henley)


Revenir en haut
LaTsarine
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 313
Féminin
Point(s): 175
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 0,56

MessagePosté le: Mer Avr 28 2010, 16:21    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

Et bien étonnament elle n'a pas eu beaucoup d'amants elle était vraiment amoureuse de son Comte Bothwell alors que lui pas du tout et ça la rendu vraiment triste et despéré que ses sentiments ne soit pas partager...
Dit sont que que si il y avait un concours Des reines qui ont eu le plus d'amants Marie serait vers les dernières...
C'est vrai que Margarète n'avait pas trop de pouvoir mais bon d'une certaine façon et manière elle a su dirigé plus longtemps que Marie. Tu as raison sa vie n'a pas du tout était un long fleuve tranquille...
_________________
"La Russie, c’est un mystère enveloppé dans une énigme. "
Sir Winston Churchill


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sorcière
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 4 814
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Point(s): 1 249
Rang: Animateur/trice
Quizz Napoléon: 3ème
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Mer Avr 28 2010, 16:34    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

eh bien je dirais qu'elle se trouve au même rang que Margaret Tudor, qui a eu elle aussi trois maris, trois mariages malheureux... d'un autre côté, beaucoup de reine n'ont eu qu'un seul amant : leur mari. Les épouses d'Henri VIII, notamment, je le cite car il était très à cheval sur ce sujet et cruel même lorsqu'il n'y avait aucune raison.
Je pense qu'en Angleterre, Écosse, les reines n'ont pas eu tant d'amants que cela... et elles ont rarement eu de la chance...
_________________
Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue les Dieux qui me donnent
Une âme, à la fois noble et fière.
(extrait d'Invictus de William Ernest Henley)


Revenir en haut
LaTsarine
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 313
Féminin
Point(s): 175
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 0,56

MessagePosté le: Mer Avr 28 2010, 17:50    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

Oui c'est vrai qu'il en a tué deux pour ça... et ce n'était pas forcement vrai...
C'est sur que comparé à Catherine II qui est connu pour son TRES TRES grand apétit sexuelle les reines anglaises sont des nonnes
Des femme au destin tarique mais fascinant !
_________________
"La Russie, c’est un mystère enveloppé dans une énigme. "
Sir Winston Churchill


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sorcière
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 4 814
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Point(s): 1 249
Rang: Animateur/trice
Quizz Napoléon: 3ème
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Jeu Avr 29 2010, 09:05    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

Ma foi, je n'irais pas à dire que les femmes anglaises étaient des nonnes. Ann Boleyn passait pour être très sensuelle et experte aux jeux, sa cousine Catherine Howard aussi, elle eut un amant qu'elle aimait. Elisabeth aussi, Reine Vierge, mais ayant eu quelques amants... Bref, je pense que si le monde des hommes et leur politique n'avaient pas bridé les femmes, nous aurions eu pas mal de surprises et petits bâtards...  
_________________
Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue les Dieux qui me donnent
Une âme, à la fois noble et fière.
(extrait d'Invictus de William Ernest Henley)


Revenir en haut
LaTsarine
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 313
Féminin
Point(s): 175
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 0,56

MessagePosté le: Sam Mai 1 2010, 19:43    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

 C'est sur

Mais je pense vraiment que Catherine II a eu dans toute sa vie plus d'amants que toute les femmes d'Henry VIII réunis (mais je l'ai comprend parce que si j'avais comme mari celui-ci je peux t'affirmer que je n'irais pas voir ailleur )
_________________
"La Russie, c’est un mystère enveloppé dans une énigme. "
Sir Winston Churchill


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sorcière
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 4 814
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Point(s): 1 249
Rang: Animateur/trice
Quizz Napoléon: 3ème
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Lun Mai 3 2010, 09:11    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

le pire, c'est que même en n'allant pas voir ailleurs, Ann s'est fait décapitée pour infidélité au roi... ! un comble pour un homme qui passait son temps dans d'autres lits...
Et oui, Catherine a eu bien raison... :stud
_________________
Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue les Dieux qui me donnent
Une âme, à la fois noble et fière.
(extrait d'Invictus de William Ernest Henley)


Revenir en haut
LaTsarine
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 313
Féminin
Point(s): 175
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 0,56

MessagePosté le: Jeu Mai 6 2010, 19:45    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

Oui Catherine c'est fait plaisir elle s'est rebellé contre son mari l'a fait asssasiné et a pris sa place sur le trône de Russie et tout les soirs dans sa chambre c'était la "bamboula"  elle en avait du culos
_________________
"La Russie, c’est un mystère enveloppé dans une énigme. "
Sir Winston Churchill


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sorcière
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 4 814
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Point(s): 1 249
Rang: Animateur/trice
Quizz Napoléon: 3ème
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Ven Mai 7 2010, 10:42    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

la belle vie quoi !
_________________
Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue les Dieux qui me donnent
Une âme, à la fois noble et fière.
(extrait d'Invictus de William Ernest Henley)


Revenir en haut
LaTsarine
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 313
Féminin
Point(s): 175
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 0,56

MessagePosté le: Sam Mai 8 2010, 19:04    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

Tout à fait
_________________
"La Russie, c’est un mystère enveloppé dans une énigme. "
Sir Winston Churchill


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amaranthys
First Lady
First Lady

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2009
Messages: 7 225
Féminin
Point(s): 6 768
Rang: Chef Animatrice
Moyenne de points: 0,94
C.Europe: 3ème

MessagePosté le: Mar Sep 7 2010, 16:13    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

Une véritable reine de tragédie,deux portraits de femmes d 'une grande personnalité s 'affrontent, Marie et Elisabeth.

Alexandre Dumas donne une version romancée très réussie de sa biographie dans "Crimes célèbres"


Son exécution fut des plus atroces,le bourreau ayant dû s'y reprendre à plusieurs reprises pour la décapiter....
_________________
Hé bien ! la guerre. ..(Les liaisons dangereuses, Laclos)



Revenir en haut
LaTsarine
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 313
Féminin
Point(s): 175
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 0,56

MessagePosté le: Mer Sep 8 2010, 14:22    Sujet du message: Marie Stuart Répondre en citant

Je ne connais pas "Crimes Célèbres" je vais me renseigner merci !

Tu as raison j'ai oublié de mentionner que le bourreau a du s'y prendre à trois fois avant que la tête soit décapitée... Elle a du tellement souffrir... :35-4134
Petite anecdote en plus mais je laisse la plume de Stepan Zweig l'expliquer :
Après la décapitation
"Au moment ou ils ramassent le tronc sanglant pour le transporter dans la pièce voisine ou il doit être embaumé , quelque chose se met à bouger sous les habits sans que personne l'eut aperçu, le petit chien de la reine l'avait suivie et s'était blotti contre elle pendant l'exécution. Maintenant, il sort inondé de sang et se met à aboyer, glapir, hurler et mordre se refusant à quitter le cadavre. Cette petite bête défend sa maîtresse avec plus de courage que Jacques VI sa mère et que des milliers de nobles leur reine, à qui ils ont pourtant juré fidélité."


_________________
"La Russie, c’est un mystère enveloppé dans une énigme. "
Sir Winston Churchill


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:34    Sujet du message: Marie Stuart

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> La Renaissance Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com