Au coeur de l'Histoire Index du Forum
Au coeur de l'Histoire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Bataille du Kosovo polje 1389

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> Le Moyen âge
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ragnar
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2012
Messages: 2
Localisation: Strasbourg
Masculin
Point(s): 5
Moyenne de points: 2,50

MessagePosté le: Ven Oct 12 2012, 14:12    Sujet du message: Bataille du Kosovo polje 1389 Répondre en citant

avant la bataille


La puissance turque ne cessait de s'affirmer dans les Balkans depuis son arrivée en 1346 et supplantait petit à petit le pouvoir byzantin moribond. Depuis le 26 septembre 1371, et la bataille de la Marica, sur les bords de la Marica, les Ottomans s'étaient ouvert les portes des Balkans, en anéantissant une forte armée, rassemblée par le prince serbe Vukašin Mrnjavčević. "Le fleuve avait rougeoyé de sang" et ce puissant seigneur féodal et son frère y avaient été tués. Dès lors, le péril turc ne cessa d'augmenter, dans la région, alors que bien des princes locaux n'étaient plus en mesure de résister. Les Byzantins de Jean V Paléologue étaient devenus les vassaux du sultan dès 1373, ainsi que les Bulgares. En Occident, le Pape essayait bien de déclencher une croisade, mais son appel ne "porta ses fruits" que bien plus tard, en 1396, lors de la bataille de Nicopolis.
La première bataille sur le territoire de Lazar entre les Serbes et les Turcs eut lieu en 1381 à Dubravica, près de Paraćin. L'armée serbe, avec à sa tête les généraux Crep et Vitomir, remporta la victoire. La bataille de Dubravica fut fêtée par tous les chrétiens. Puis, en 1386, Lazar lui-même intercepta une seconde armée, menée par Murat Ier en personne, près de la rivière Toplica près de Plocnik, encore une défaite pour les Turcs (la Bataille de Plocnik - « Murat a peur, il s'enfuit », rapporte un chroniqueur serbe de l'époque.
Malgré ces défaites contre les Serbes, les Turcs allaient de victoire en victoire dans le reste de l'Europe du sud-est. En 1388, Thessalonique tomba après un long siège. Serrès fut déjà ottomane en 1383. Les Turcs occupèrent également le royaume serbe de Vukasin en 1371. Ils eurent donc encore d'importantes réserves militaires, grâce à leurs nouveaux vassaux. Ils attaquèrent alors le roi de Bosnie Tvrtko Ier allié de Lazar, espérant ainsi affaiblir ce dernier. Le général de Tvrtko, Vlatko Vuković, mit en déroute l'armée turque conduite par Lala Şâhin Paşa, lors de la bataille de Bileća.


L'armée serbe se trouve sous le commandement de deux princes, rivaux politiques pour la suprématie sur les Serbes: le prince Lazar Hrebeljanović, prince de Serbie et son vassal et gendre Vuk Branković, seigneur serbe du Kosovo. L'armée serbe est également appuyée par plusieurs alliés chrétiens : le prince de Bosnie Tvrtko Ier. On sait que des Valaques, des Hongrois et des Croates participaient aussi6.
L'armée ottomane, tout aussi disparate, est composée de Turcs, mais également grossie des contingents de ses vassaux chrétiens 


les janissaires, le corps d'élite des armées osmanlis sont également présent. Les rangs turcs sont beaucoup plus fournis que ceux de la coalition balkanique, mais cette dernière peut compter sur la fine fleur de la chevalerie serbe. Parmi cette dernière, on peut citer ceux immortalisés par les chansons de geste locales à savoir : Miloš Obilić, Toplica Milan, Kosančić Ivan et Jug Bogdan et ses neuf fils, qui tous vont succomber lors des combats.


La bataille

la bataille commenca le mardi 28juin 1389 
Les Serbes avaient l'avantage initial après leur première charge, ce qui a considérablement endommagé l'aile turque commandée par Yakub Celebi. mais les ottoman cavalerie et d'infanterie légère contre-attaqué et l'armure lourde serbe est devenu un désavantage  


Dans le centre, les combattants serbes ont réussi à repousser les forces ottomanes, à l'exception de l'aile Bayezid, qui a à peine hors les forces commandées par Vlatko Vuković . Vuković donc infligé des pertes disproportionnées sur les Turcs. Les Ottomans, dans une féroce contre-attaque menée par Bayezid, poussé par les forces serbes en arrière et puis prévalu plus tard dans la journée, l'acheminement de l'infanterie serbe. Les deux flancs encore eu lieu, avec Vuković les dérives vers le centre pour compenser les lourdes pertes infligées à l'infanterie serbe.


Faits historiques dire que Vuk Branković avait vu qu'il n'y avait aucun espoir de victoire, et s'enfuit pour sauver autant d'hommes qu'il le pouvait. Il s'est enfui après Lazar a été capturé, mais dans les chansons, il est dit qu'il a trahi Lazar, et le laissa à la mort au milieu de la bataille, plutôt qu'après Lazar a été capturé et le centre massacrés.
Bayezid a gagné son surnom de "Thunderbolt" ici, après avoir mené la contre-attaque décisive.  Peu de temps après le retrait de Branković de la bataille, les autres forces bosniaques et serbes ont donné le champ, croyant que la victoire n'était plus possible.


La mort du sultan Murad 1er


Alors que la bataille se retourna contre les Serbes, l'un de leurs nobles, un chevalier du nom Miloš Obilić , fait semblant de déserter les forces turques. Quand il a comparu devant Murad, Obilić a sorti un poignard caché et tué le Sultan en le poignardant dans le cou et le coeur. Obilić a été tué par les gardes du corps du sultan immédiatement


les conséquence de la bataille


La majeure partie des deux armées ont été anéanties dans la bataille; à la fois Lazar et Murad ont perdu la vie, et les restes de leurs armées fini par se retirer du champ de bataille. Les Serbes se sont retrouvés avec trop peu d'hommes pour défendre leurs terres de manière efficace, tandis que les Turcs avaient des troupes beaucoup plus à l'est. Par conséquent, les principautés serbes qui n'étaient pas déjà vassaux ottomans, l'un après l'autre est devenu dans les années suivantes. En outre, en réponse à la pression turque, [ 15 ] quelques nobles serbes marier leurs filles, y compris la fille du prince Lazar , à Bayezid. Dans le sillage de ces mariages, Stefan Lazarevic est devenu un allié loyal de Bayezid, passe à fournir des forces importantes pour beaucoup de Bayezid les futurs engagements militaires, y compris la bataille de Nicopolis . Finalement, le Despotate serbe aurait, à plusieurs reprises, tenter de vaincre les Ottomans en collaboration avec le Hongrois jusqu'à sa défaite finale en 1459 et de nouveau en 1540.
La bataille de Kosovo est venu à être considéré comme un symbole du courage des serbe.






Le prince Lazar



le chevalier Milos Obilic





Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven Oct 12 2012, 14:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> Le Moyen âge Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com