Se connecter pour vérifier ses messages privés
Les Plantagenêt 1

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum » Les Epoques de l'Histoire » Le Moyen âge
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
.: Siorac :.
Membre
Membre


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 3 940
Localisation: Annemasse
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Point(s): 4 014
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 1,02
MessagePosté le: Jeu Mar 13 2014, 23:05    Sujet du message: Les Plantagenêt 1 Répondre en citant
Je propose ici de courtes biographies des rois Plantagenêt qui ont gouverné en Anjou puis en Angleterre. Je commence par Geoffroy Plantagenêt, comte d'Anjou et du Maine pour finir par Richard III.

La famille Plantagenêt accède à la puissance via le mariage de Geoffroy V à Mathilde l'Emperesse, fille d'Henri Ier Beauclerc, qui fut roi d'Angleterre.

Geoffroy V Plantagenêt, comte d'Anjou et du Maine puis de Normandie:
Il naît en 1113 et meurt en 1151. Geoffroy donne son nom à la dynastie à cause d'une branche de genêt qu'il portait à son chapeau. Il est marié à l'âge de 15 ans à Mathilde l'Emperesse, fille d'Henri Ier et de 11 ans son aînée. Ce mariage avait pour but de sceller la paix entre l'Anjou et la Normandie alors en tension. Il ne s'entend pas bien avec sa femme, même s'ils ont un enfant, Henri, futur Henri II. Après la prise du pouvoir par Etienne de Blois, le cousin de Mathilde, Geoffroy s'occupe de reconquérir la Normandie avec succès, devenant le plus grand vassal du roi de France Louis VII. Il ne s'intéresse pas plus que ça à l'Angleterre. Geoffroy meurt en 1151 laissant derrière lui trois fils et plusieurs enfants illégitimes.


Henri II d'Angleterre, comte d'Anjou, du Maine et de Touraine, duc de Normandie, roi d'Angleterre:
Il naît en 1133 et meurt en 1189. Henri est un roi très instruit, fait chevalier très jeune par le roi David d'Ecosse. Dès cet instant, il peut prétendre au trône d'Angleterre et aller se battre. Etant duc de Normandie avec son père, il doit aussi fidélité à Louis VII. Les deux hommes ne s'entendent pas particulièrement bien et Henri ne lui prêtera pas allégeance de suite. Il succède à son père en 1151 et épouse Aliénor d'Aquitaine, divorcée de Louis l'année suivante à Poitiers. Henri part ensuite à la conquête de l'Angleterre et obtient le trône en 1154 à la mort d'Etienne, dont il était l'héritier.

Henri II est un homme à fort caractère, à peine l'Angleterre conquise, il prévoit de conquérir l'Irlande. Il est le fondateur de ce que l'on appelle l'Empire Plantagenêt. Il est régulièrement en tournée dans toutes ses terres, surtout en Angleterre et en Normandie. Une fois toutes ses possessions sécurisées, il entreprend la conquête du comté de Toulouse par le biais de sa femme, descendante des comtes d'Aquitaine qui revendiquaient déjà ce territoire.

L'un des fameux conseillers d'Henri II est l'archevêque de Canterbury, Thomas Becket. En 1170,ce dernier est assassiné par quatre chevaliers proches du roi dans sa cathédrale. On ne sait pas si le crime était commandité par le roi, qui aurait prononcé des paroles souhaitant qu'on le débarrasse de cet archevêque. En effet, Henri II entendait dominer l'Eglise d'Angleterre tandis que Becket souhaitait rester dans la sphère de Rome.

Henri II a non seulement crée un grand empire mais aussi une manière d'administrer plus efficace et un droit unique pour tous.
Aliénor et Henri auront une nombreuse descendance, dont les fils se révolteront contre leur père pour obtenir un peu de terres et de pouvoirs dans ce grand empire:
Guillaume Plantagenêt ;
Henri dit Henri le jeune roi qui épouse Marguerite de France, fille du roi de France Louis VII ;
Mathilde ;
Richard, qui succède à son père sous le nom de Richard Ier, et surnommé Cœur de Lion;
Geoffroy;
Aliénor, épouse Alphonse VIII de Castille ;
Jeanne, épouse Guillaume II roi de Sicile, puis Raymond VI comte de Toulouse.
Jean dit Jean sans Terre, roi d'Angleterre.


Richard Ier d'Angleterre, dit Cœur de Lion, roi d'Angleterre, duc de Normandie, duc d'Aquitaine, comte de Poitiers, comte du Maine et comte d'Anjou:
Il naît en 1157 et meurt en 1199. Richard est élevé en Aquitaine, dans la langue d'oc. Il est le fils préféré d'Aliénor mais n'est normalement pas destiné à régner, étant troisième. Ainsi que ses frères, il se révolte contre son père dans sa jeunesse, aidé par sa mère. Non seulement Richard souhaite plus de pouvoirs mais en plus, son père a pris pour maîtresse une des filles de Louis VII qui lui était promise ... Comme son grand-père Geoffroy, Richard préfère se concentrer sur ses possessions en territoire français que sur l'Angleterre.

Richard III est aussi très intéressé par les Croisades et la reconquête de Jérusalem, prise par Saladin. Il se fait croisé en même temps que Philippe-Auguste afin de ne pas se faire spolier ses terres en France. Ils partent tous deux en 1190 mais passent par la Sicile avant de se rendre en Terre Sainte. Là, Richard s'oppose au roi qui retient sa soeur Jeanne prisonnière. Il obtient gain de cause et alliance puis repart en Terre Sainte.

Encore une fois, son chemin est écourté, il doit s'arrêter à Chypre ... qu'il entreprend de conquérir et là-bas, il se marie avec Bérangère de Navarre qui l'y a rejoint. Il repart pour Acre, assiégée depuis deux ans et la conquiert grâce à ses renforts. Il acquiert une certaine réputation après avoir massacré des prisonniers. Il doit renoncer à la reconquête de Jérusalem car des problèmes plus graves l'appellent en Angleterre mais ... il est fait prisonnier par l'empire germanique et retenu par l'empereur pendant deux ans. Libéré contre une grosse rançon, il peut retourner en Angleterre mater son frère rebelle en le faisant héritier. Il repart sur ses terres normandes afin de les défendre contre le roi de France, ce qu'il parvient à faire tant bien que mal. Il meurt en 1199 de la gangrène. Il avait été blessé d'un carreau d'arbalète lors d'un siège.

Richard est ami des arts, on sait qu'il a lui-même écrit des vers. L'amitié qu'il portait à Philippe-Auguste alors qu'ils étaient encore jeunes fait que certains historiens ont prétendu que Richard était homosexuel. On ne sait pas vraiment ce qu'il en est et il n'a pas eu d'héritier de sa femme Bérangère.


Jean sans Terre, duc de Normandie et roi d’Angleterre:
Il est né en 1166 et mort en 1216. Son surnom lui viendrait de son propre père Henri II dû au fait qu'il n'aie pas de terres en héritage, étant le cadet des fils (cinquième). Alors que Richard était le favori de sa mère, Jean était celui de son père. Cela ne l'empêche pas de se révolter contre son père aux côtés de son frère aîné. En 1189, il épouse Isabelle de Gloucester mais fait annuler son mariage à sa montée sur le trône (ils descendent tout deux d'Henri Ier).

Alors que Richard est parti pour la Croisade, Jean se rebelle contre le régent du royaume nommé par son frère. Fort de sa popularité à Londres, il se fait nommer héritier en échange de privilèges. Richard lui pardonne et le confirme dans son héritage à son retour de captivité.

A la mort de Richard, un conflit s'élève. Jean n'est en effet pas l'héritier le mieux placé dans l'ordre généalogique pour monter sur le trône. C'est son neveu Arthur de Bretagne, fils de son frère Geoffroy et alors âgé de 12 ans à qui revient la couronne. Il est appuyé par Philippe-Auguste. Mais tout le monde dans le royaume n'est pas de cet avis et Jean finit par être reconnu roi. La paix avec la France ne dure qu'un instant. Jean n'a pas un caractère facile, ce qui amène ses vassaux à chercher appui auprès du roi de France. Jean doit notamment répondre de l'accusation d'enlèvement d'Isabelle d'Angoulême, sa seconde épouse, en 1200. Celle-ci était promise au fils du comte de Lusignan en Poitou. Le roi de France en profite pour soutenir Arthur contre Jean, mais celui-ci fait prisonnier son neveu, qui disparaît plus tard, on ne sait pas bien comment. Les conséquences: une bonne partie de l'empire Plantagenêt sur le continent est perdue.

Concernant ses relations avec le pape, elles n'étaient pas au beau fixe puisque ce dernier choisit l'archevêque de Canterbury (Etienne Langton) à la place du roi à la mort du précédent en 1205. Jean est soutenu par ses barons pour cette fois. Langton se voit refuser le passage en Angleterre, ce qui provoque l'interdit sur tout le royaume. Jean confisque les biens ecclésiastiques pour se venger. Il faut quatre ans et son excommunication à Jean pour se soumettre au pape et accepter Langton ainsi que payer une somme annuelle de dédommagement. Ce n'est pas si mal puisque cela lui permet d'avoir le soutien du pape pour la suite des évènements.

Les relations ne sont pas moins houleuses avec la France, avec qui il se lance en guerre en 1214. Il est platement écrasé, ainsi que son allié l'empereur germanique. C'est à ce moment que les barons montrent leur mécontentement, la paix n'étant pas à l'avantage du camp de Jean. Celui-ci signe la Grande Charte ou Magna Carta en 1215. Ce texte est à la base de la démocratie en Angleterre, elle limite les pouvoirs du roi, notamment en terme de taxes et de guerre. Mais Jean n'a pas dit son dernier mot, il décide de revenir sur cette signature. Les barons font donc appel au fils du roi de France, le futur Louis VIII et lui proposent carrément la couronne. Ce dernier débarque en Angleterre en 1216 mais Jean meurt de dysenterie. C'est son fils Henri qui lui succède, les barons le préférant à Louis.

De sa seconde épouse Isabelle d'Angoulême, il eut cinq enfants:
Henri, roi d'Angleterre,
Richard de Cornouailles,
Jeanne d'Angleterre, qui épouse Alexandre II d'Écosse,
Isabelle d'Angleterre, qui épouse Frédéric II, empereur allemand ,
Aliénor d'Angleterre.
Il aurait eu aussi une douzaine d'enfants illégitimes dont une fille mariée au prince de Galles.

Jean a donné une image négative même jusqu'à aujourd'hui, alors qu'il est prouvé que son règne n'a pas été pire que celu de son frère et de son fils. L'administration sous Jean était très efficace, son impopularité est plus venue du fait que les taxes féodales étaient trop importantes.



Henri III d'Angleterre, roi d'Angleterre et duc d'Aquitaine:
Il est né en 1207 et mort en 1272. Il est le fils aîné de Jean sans Terre, à qui il succède à l'âge de neuf ans en 1216. Comme on l'a vu dans la biographie de son père, les barons lui sont tout acquis après la mort de Jean. Il a deux régents avant d'être déclaré majeur en 1219. Sa première action est de révoquer la Grande Charte. Les possessions des Plantagenêt en France sont réclamées et acquise par Louis VIII à qui on avait promis et non remis la couronne d'Angleterre. Il ne reste qu'à Henri la Gascogne et Bordeaux.

La guerre contre la France débute en 1241. Henri s'allie avec le comte de Lusignan contre Louis IX (Saint-Louis). Hugues de Lusignan est mariée à Isabelle d'Angoulême, qui est aussi la mère de Henri. D'autres comtes mécontents s'allient à eux et a lieu la bataille de Taillebourg, remportée par les Français. Les Anglais sont humiliés dans les jours qui viennent à la bataille de Saintes. Henri s'estime chanceux car Louis IX lui rend certaines possessions prises par son père Louis VIII en échange de l'abandon définitif des provinces gagnées par Philippe-Auguste auparavant.

Le refus de la Grande Charte ainsi que le refus des provisions d'Oxford, proposées par les barons pour remplacer la Grande Charte entraîne la guerre civile en Angleterre. Par ses provisions, les barons comptaient se déclarer gouvernement. Henri ne l'accepte pas et leur déclare la guerre en 1261. Louis IX est même appelé pour juger du cas. Il appuie Henri et n'est donc pas écouté. En 1264, le comte de Montfort fait prisonnier le roi, son frère et son fils aîné tandis que la reine s'enfuit en France avec le second. Montfort instaure alors un parlement où siègent non seulement le clergé et la noblesse mais aussi des hommes des villes. Edouard, le fils aîné, réussi à s'échapper et Montfort finit par être tué mais Henri ne réforme pas ce qu'il avait entrepris.

Henri meurt en 1272. C'est son second fils qui lui succède en tant que régent puisque Edouard, son frère aîné, participait à ce moment à la huitième croisade.
Henri était marié à Eléonore de Provence, ils eurent cinq enfants:
Édouard, qui lui succède,
Marguerite, qui épouse Alexandre III d'Écosse,
Béatrice, qui épouse Jean II duc de Bretagne,
Edmond de Lancastre, comte de Lancastre, qui épouse Blanche d'Artois.
Richard d'Angleterre, mort jeune



Edouard Ier, roi d'Angleterre:
Il naît en 1239 et meurt en 1307. Il est nommé Edouard d'après Edouard le Confesseur. Il avait pour surnom Longshanks, qui veut dire grandes jambes, dû à sa taille. Très tôt, il est promis à Eléonore de Castille afin d'éviter une possible invasion castillane de la Gascogne.

Dans la poursuite de la guerre civile, aussi appelée guerre des barons, Edouard refuse d'abord les propositions des barons puis il finit par les soutenir par pragmatisme. En effet, Montfort est un allié puissant potentiel pour l'aider en Gascogne. Après de longues tergiversations, Edouard finit finalement par prendre le parti de son père et de ne pas céder aux barons. Une deuxième guerre civile des barons éclate alors en 1264. Edouard est fait prisonnier à la bataille de Lewes. La guerre ne dure pas très longtemps, Monfort se retrouvant abandonné par ses ennemis puis tué.

Edouard part en croisade en été 1270 après avoir fait voté des taxes pour réunir l'argent de l'expédition. Ce même été, Louis IX meurt à Tunis. Il rentre en Angleterre quatre ans après et est couronné.

Après plusieurs conflits avec le prince de Galles dans la fin des années 1270, Edouard réussit à soumettre le pays, qui est fort diminué. De plus, il tente d'introduire le droit anglais, ce qui a pour conséquence de provoquer un second conflit. En 1283, le pays est soumis. Le premier fils du roi (futur Edouard II) naît au pays de Galles et prendra le titre de prince de Galles, encore donné aujourd'hui au fils aîné.

Quant à ses relations avec l'étranger, elles sont bonnes pendant un moment, le temps que le roi prévoit d'aller en croisade de nouveau. Toutefois, le dernier bastion chrétien tombe en 1291 et Edouard renonce à ses projets de croisade ainsi qu'à sa politique de paix. Avec la France, d'autres conflits apparaissent, notamment par rapport à la Gascogne. Finalement, Edouard se marie avec Marguerite de France, la demie-soeur de Philippe IV. En 1290, l'Ecosse se retrouve sans héritier. Edouard est appelé pour résoudre la crise mais en échange, il veut la suzeraineté sur l'Ecosse, ce qui ne convint guère aux Ecossais. Enfin, le royaume lui est remis en attendant d'avoir un roi. Il opte pour Balliol et l'amène à se soumettre à lui. Il réussit plus ou moins jusqu'à ce qu'il demande à l'Ecosse d'être son alliée pour sa guerre en France. L'alliance est refusée mais Edouard remporte la guerre pour l'instant. Le célèbre William Wallace ne tarde pas à ranimer la résistance contre les Anglais mais le prétendant au trône Robert Bruce se rallie aux Anglais. Encore une fois, la victoire n'est que de courte durée. Beaucoup d'Ecossais mécontents rejoignent Bruce et Edouard finit par mourir en Ecosse alors qu'il partait en expédition.

Edouard s'est fait une réputation très négative, notamment parce qu'il a changé plusieurs fois de camps lors des conflits qu'il a traversé. Il a lancé de grandes investigations afin de fixer le droit anglais. Le pouvoir du Parlement sous son règne prit de l'importance puisque toutes les guerres auxquelles voulait participer Edouard nécessitait leur accord, ainsi que des levées d'impôts, impossibles sans l'accord du Parlement. Il aimait profondément sa première femme, Eléonore de Castille au point qu'il a fait construire des croix sur le chemin du cortège pour lui rendre hommage.
Sa descendance avec Eléonore:
Catherine;
Jeanne;
Jean;
Henri ;
Aliénor;
Juliana Catherine ;
Jeanne d'Acre;
Alphonse;
Marguerite qui épouse le duc Jean II de Brabant;
Bérengère;
Marie;
Élisabeth;
Édouard qui lui succède.

Avec Marguerite:
Thomas de Brotherton, comte de Norfolk.
Edmond de Woodstock, comte de Kent.
Aliénor.



Edouard II d'Angleterre:

Il naît en 1284 au Pays de Galles et meurt en 1327. Edouard est un homme que l'on a qualifié de faible car peu préoccupé par son métier de roi. Il préférait s'entourer d'hommes communs plutôt que de la noblesse, des barons. Le caractère de son père a certainement joué en sa défaveur. Il avait aussi mauvaise réputation puisqu'il affectionnait des loisirs comme le jardinage au lieu d'apprécier les joutes et les tournois comme beaucoup d'hommes nobles à l'époque. Beaucoup attendaient donc la mort d'Edouard Ier avec impatience afin de pouvoir imposer leurs revendications au nouveau roi, moins autoritaire.

Edouard ne s'est pas plus intéressé aux conflits en Ecosse alors que son père souhaitait qu'il continue la guerre. Avec son plus proche conseiller et ami, Gaveston, il s'est contenté de franchir la frontière, sans plus. Gaveston et Edouard sont amis depuis l'enfance, ils ont une relation toute particulière, certainement homosexuelle. Le roi anoblit même son ami et l'envoie chercher sa future épouse Isabelle en France en 1308. Las, les barons forcent le roi à l'exiler et afin de le faire revenir, il doit céder à leur demande de réformes. Les barons finissent par assassiner le favori.

Après la mort de son ami, le roi se retrouve à un nouvel opposant qui n'est autre que son cousin, Thomas de Lancaster. Celui-ci est un grand seigneur qui possède cinq comtés. Lancaster refuse de participer à la campagne d'Ecosse de 1314 et le pouvoir du roi se retrouve de nouveau affaibli. Lors de la bataille de Bannockburn, Bruce bat les Anglais, Edouard est pleinement humilié et se retrouve à la merci de Lancaster, qui détient les véritables pouvoirs pendant trois ans. Trois ans de reconquêtes écossaises, des guerres civiles à quoi s'ajoute la grande famine. De plus, Lancaster n'a pas réellement su prendre le pouvoir de manière effective.

Edouard et son pouvoir sont de nouveaux sauvés par deux favoris, les frères Spenser, plus doués que Gaveston pour la politique. L'histoire se répète et le roi doit exiler les Spenser en 1321. Edouard réussit à reprendre le dessus sur les lords des Marches qui l'avaient forcés à se séparer de ses favoris. Lancaster a de plus abandonné ces lords, qui se retrouvent sans appui conséquent. Edouard compte anéantir son cousin une bonne fois pour toute, ce qu'il parvient à faire. Celui-ci est décapité et les Spenser peuvent revenir en Angleterre.

Quant à ses relations avec la reine, Isabelle de France, elles sont ce que l'on pourrait qualifier de neutres, surtout après la mort de Gaveston. Le couple a des héritiers, deux fils et deux filles. Isabelle n'a pas beaucoup d'influence politique sur son mari. Cependant, celle-ci entre en opposition contre les Spenser, elle en forme le noyau. Isabelle devient ambassadrice de la paix avec la France, avec qui les relations se sont envenimées. Elle part donc à Paris avec plusieurs nobles opposés aux Spenser. L'un de ses favoris est Roger Mortimer, battu par le roi auparavant. Ils deviennent amants et avec l'arrivée d'Edouard, son fils (futur Edouard III), Isabelle ne se prive pas de défier son mari. En 1326, Isabelle doit quitter la France. Elle se rend en Hainaut où elle donne son fils en mariage à la fille du comte du Hainaut afin d'avoir un soutien pour l'invasion de l'Angleterre, qui est pour l'automne. Elle est bien accueillie et le roi doit fuir avec ses favoris, qui sont peu à peu assassinés. Le roi lui-même est capturé et déposé en faveur de son fils. Edouard est tué plus tard sur ordre de Mortimer et sa femme.

Descendance:
Édouard III d'Angleterre,
Jeanne d'Angleterre,
Jean d'Eltham,
Aliénor d'Angleterre,
Adam FitzRoy



Edouard III d'Angleterre:

Il est né en 1312 et meurt en 1377. Il est couronné très tôt, à 14 ans en 1327. Il se distingue très tôt de son père et ne proteste pas lors de l'assassinat de celui-ci par sa mère. Il a donc pour ambition de redresser la monarchie et l'opinion que l'on s'en faisait.

Il ne peut pas encore pleinement exercer ses pouvoirs puisqu'il est soumis à la cour de Mortimer et à un conseil de régence dirigé par Henry de Lancaster. Très tôt, dès 1330, il parvient à se débarrasser de Mortimer sans pour autant décimer tous ses partisans, loin de là (le petit-fils de Mortimer le sert même). Il réussit aussi à unir tous les barons autour de lui. Ces alliances passent par des mariages. En effet, Edouard marie beaucoup de ses enfants aux enfants des barons. Il était réputé pour les fêtes fastueuses qu'il donnait. Bref, il plaisait à tout le monde.

Son modèle: le roi Arthur, d'où l'émergence de nouvelles manières de tournoyer. En 1348 est crée l'ordre de la Jarretière, union de 26 chevaliers unis dans toutes les situations.

Après une petite crise politique réglée en 1341, le gouvernement est stabilisé. Le pouvoir royal est préservé ainsi que le rôle du Parlement. En 1328, Edouard est obligé de reconnaître Robert Bruce est reconnu vainqueur de la guerre d'indépendance de l'Ecosse. Les Ecossais continuent d'attaquer le nord de l'Angleterre. Le problème est réglé en 1332 à la bataille de Halidon Hill. Les Ecossais cherchent de nouveau à s'allier avec la France. Les Anglais mettent en place de nouvelles techniques de combat, notamment les archers combinés aux troupes à pieds.

En France, les possessions anglaises sont très limitées par les droits féodaux. Concrètement, cela se joue en Gascogne. En cas de mécontentement, les Gascons pouvaient en appeler au roi d'Angleterre à Paris et en cas de gain ou de perte, la Gascogne est perdue. Le problème aurait pu être résolu. Charles IV meurt sans héritier et Edouard peut revendiquer le trône de France par sa mère Isabelle, soeur du roi de France. Cela ne se fit pas comme nous le savons et Edouard dut prêter hommage à Philippe VI de Valois. Cette prétention au trône a servi de chantage: agression sur la France si elle n'est pas acceptée et retrait de la prétention en échange d'avantages.

Edouard se lance dans les agressions en 1337. Il réussit à s'allier avec des nobles du nord-est de la France, qui sont mécontents du roi de France. Il débarque à Anvers en 1338, c'est le début de la Guerre de Cent Ans. Les débuts de la guerre sont peu significatifs, pas de grandes batailles, Philippe s'y refuse, ainsi qu'il refuse le combat singulier. La campagne est très coûteuse mais e, 1345, l'un des grands vassaux d'Edouard reconquiert une grande partie de la Gascogne. Il peut alors envahir la France. C'est à cette époque que les chevauchées deviennent monnaie courante: pillages des villes, viols, saccages ... En 1346, Edouard remporte la bataille de Crécy grâce à ses archers. Les guerres de chevalerie sont maintenant obsolètes. Il enchaîne prise de ville et victoire contre les Ecossais dans le nord.

La trêve ne dure pas longtemps et la guerre reprend en 1350 avec le couronnement du nouveau roi de France Jean II le Bon. Les Français se rebellent de nouveau contre les chevauchées anglaises mais le célèbre Prince Noir, fils d'Edouard remporte victoire sur victoire. Il remporte la bataille de Poitiers en 1356 et fait captif le roi Jean. La France sombre dans l'anarchie. En 1360 est signé le traité de Brétigny, très avantageux pour l'Angleterre puisqu'un quart du territoire français lui revient.Edouard renonce au trône français en contrepartie.

Charles V, le nouveau roi, compte bien reprendre tous ces territoires. Les Français des territoires conquis ne veulent pas d'un roi anglais et se soulèvent contre lui. Le territoire revient petit à petit au roi de France. Ne restent plus que Calais et un bout de côte d'Aquitaine en 1374. Cette période voit aussi le désintérêt progressif du roi pour les affaires du royaume. Il se laisse même manipuler par sa maîtresse d'alors. Le soulèvement des mécontents a lieu en 1376. Les membres des Communes s'en prennent aux membres partisans du roi. Cette rébellion est écrasée par Jean de Gand, troisième fils du roi et personnage le plus puissant à la mort de son frère le Prince Noir. Edouard meurt l'année suivante mais Jean de Gand ne lèse pas son neveu Richard, qui devient roi. Celui-ci héritera d'une politique d'agression extérieure qui sert à maîtriser les nobles, ainsi que d'oncles et cousins enrichis par le roi-même.



Richard II d'Angleterre:
Il nait en 1367 et meurt en 1400. Il a dix ans lorsqu'il monte sur le trône à la mort de son grand-père. Il est soutenu par son oncle Jean de Gand, l'homme le plus puissant du royaume, malgré son impopularité. On le soupçonne de convoiter le trône mais il reste loyal envers Richard.

Le royaume vient de vivre quarante ans de guerre, les seigneurs ont plus de pouvoirs du fait des armées privées. Les chefs de guerre cherchent l'indépendance, ce que Richard tentera tout au long de son règne de mater. Edouard grandit auprès de sa mère, Jeanne de Kent et de son tuteur, Burley. Tous deux sont modérés, contrairement au chambellan, Robert de Vere. Il devient son favori.

Les paysans se révoltent en 1381 alors que les armées sont loin, à combattre sur le continent ou en Ecosse et Pays de Galles. Ils réussissent à marcher sur Londres sans opposition. Leur demande: un gouvernement stable, le roi et un bon Parlement. Richard rencontre le chef des rebelles et cède à leurs demandes, notamment l'abolition du servage. Toutefois, les rebelles ne se dispersent pas tous. Le roi les rencontre de nouveau et le chef des rebelles est abattu à ce moment-là pour son insolence. La révolte est terminée. Peu des demandes faites par les paysans sont effectivement appliquées par la suite. Pour le roi, cet évènement est la confirmation de son pouvoir.

Le roi grandit et s'agace d'être toujours sous tutelle. Il fait appel à deux conseillers, Arundel, qu'il n'apprécie pas et qui devient leader de l'opposition dans son gouvernement et De La Pole qui est son allié. Le roi n'est pas très populaire, aucune victoire militaire ne marque son règne. Il tente bien une expédition en Ecosse en 1385 mais c'est un échec. En 1386, Jean de Gand part en Castille. L'opposition en profite pour forcer le roi à renvoyer De La Pole. Il ne parvient pas à contrer ses ennemis, tous ses conseillers sont exilés ou tués.

A ses 22 ans, Richard prend la décision de gouverner tout seul. Jean de Gand revient en Angleterre, la paix peut enfin régner dans le pays. Le roi règle pendant cette période des conflits en Irlande ainsi que la guerre avec la France. La cour de Richard diffère des cours précédentes dans le sens où elle est plus pacifique. Ces deux mariages l'ont beaucoup inspiré. Il profite de ces moments de paix pour se former une armée privée. Cette armée lui sert à arrêter ses opposants, les Lords qui ont fait exécuté ses amis quelques années auparavant. Ceux-ci sont tués ou exilés. Le roi peut alors s'élever en monarque absolu tout-puissant, ce qu'il ne se prive pas de faire.

En 1399, Jean de Gand meurt. Richard avait exilé son fils, Henry Bolingbroke, qui allait lui succéder. La mort de Gand ne change pas grand-chose, Richard se refuse à pardonner à son cousin. Confiant, Richard part pour l'Irlande, qui s'est de nouveau rebellée. Le royaume est confié à son dernier oncle, Edmond de York. Bolingbroke en profite pour débarquer et réclamer son dû. Richard est fait prisonnier et gardé à Pontefract, qui appartient aux York. Il est contraint d'abdiquer en faveur de son cousin. Une tentative d'assassinat a lieu contre Henry, en vain. Richard est exécuté en 1400, laissant un Henry Bolingbroke coupable sur le trône.




Sources:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Plantagenêt
Rois et reines d'Angleterre, Antonia Fraser


Dernière édition par Siorac le Mer Mar 26 2014, 07:21; édité 7 fois
Revenir en haut
.: Publicité :.


MessagePosté le: Jeu Mar 13 2014, 23:05    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
.: Cédric42 :.
First Lord
First Lord


Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2013
Messages: 7 764
Localisation: St Etienne (42)
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 7 892
Moyenne de points: 1,02
MessagePosté le: Ven Mar 14 2014, 10:07    Sujet du message: Les Plantagenêt 1 Répondre en citant
pauvre Aliénor d'Aquitaine quand même voir mourir quasiment tout ses enfants dont son fils préféré (Richard Coeur de Lion) Crying or Very sad a noter que ce dernier parlait pas un mot d'anglais, le comble pour un roi d'Angleterre

merci Siorac pour ce topic

_________________
"Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous
mais ce que vous vous pouvez faire pour votre pays" John F Kennedy


Revenir en haut
.: Siorac :.
Membre
Membre


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 3 940
Localisation: Annemasse
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Point(s): 4 014
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 1,02
MessagePosté le: Sam Mar 15 2014, 21:27    Sujet du message: Les Plantagenêt 1 Répondre en citant
Oui j'ai vu ça, il parlait plutôt la langue d'oc, dans laquelle il avait été élevé à la cour de sa mère.

Revenir en haut
.: Siorac :.
Membre
Membre


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 3 940
Localisation: Annemasse
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Point(s): 4 014
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 1,02
MessagePosté le: Sam Mar 15 2014, 23:18    Sujet du message: Les Plantagenêt 1 Répondre en citant
J'ai rajouté un (gros) paragraphe sur Jean sans Terre. Vraiment très intéressant comme personnage. En licence j'avais pas mal travaillé sur la Magna Carta.
Je rajoute les suivants plus tard (y'en a beaucoup dans cette famille haha)!


Revenir en haut
.: Cédric42 :.
First Lord
First Lord


Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2013
Messages: 7 764
Localisation: St Etienne (42)
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 7 892
Moyenne de points: 1,02
MessagePosté le: Lun Mar 17 2014, 10:17    Sujet du message: Les Plantagenêt 1 Répondre en citant
merci Siorac pour l'ajout pour Jean Sans Terre  vue qu'il était le préféré de son père Henri II ça explique le fait que ce dernier soit mort de chagrin en apprenant que lui aussi se soulever contre lui
_________________
"Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous
mais ce que vous vous pouvez faire pour votre pays" John F Kennedy


Revenir en haut
.: Siorac :.
Membre
Membre


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 3 940
Localisation: Annemasse
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Point(s): 4 014
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 1,02
MessagePosté le: Lun Mar 17 2014, 21:09    Sujet du message: Les Plantagenêt 1 Répondre en citant
Je suis allée jusqu'à Edouard Ier là. C'est très long héhé mais j'en apprends beaucoup.

Revenir en haut
.: Siorac :.
Membre
Membre


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 3 940
Localisation: Annemasse
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Point(s): 4 014
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 1,02
MessagePosté le: Ven Mar 21 2014, 21:10    Sujet du message: Les Plantagenêt 1 Répondre en citant
J'en ai rajouté plusieurs. Ca prend beaucoup de temps, désolée! Je me demande si je vais pas faire un deuxième post,ça commence à faire là, non?

Revenir en haut
.: Contenu Sponsorisé :.


MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:43    Sujet du message: Les Plantagenêt 1
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum » Les Epoques de l'Histoire » Le Moyen âge Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by Taloche Town © 2001, 2016 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com