Au coeur de l'Histoire Index du Forum
Au coeur de l'Histoire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le sac du palais d'été, 7-8 octobre 1860

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> XIXe Siècle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Salut
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar Juin 2 2015, 12:44    Sujet du message: Le sac du palais d'été, 7-8 octobre 1860 Répondre en citant

Aux XVI, XVII et XVIII° siècles le raffinement de la civilisation chinoise n'a pas son pareil et l'empire est le plus fort du monde. Il règne sur le Turkestan, la Corée, la Mongolie, contrôle le Népal, l'Annam, le Siam, la Cochinchine, la Birmanie... il compte 400 millions d'habitants. 


C'est à cette période qu'est construit le Yuaming Yuan (1662-1795), le plus splendide palais que pouvait compter la Chine dans son histoire multi-millénaire. Il était l'équivalent de Versailles, du Louvres et de la bibliothèque nationale réunis ! Construit sur 150 ans, il comprend plus de 200 édifices sur 350 ha. Des jardins avec ruisseaux et cours d'eau, des jeux d'eau, des lacs artificiels avec îlots... Le peintre jésuite Attiret le qualifie de "jardin des jardins par excellence". Il en livre une description merveilleuse en 1743 qui lance la mode des jardins chinois en Europe. Parmi les centaines de pagodes et pavillons, il y avait des palais européens de style baroque construits par les jésuites et autres artistes italiens...


Et devinez quoi ? Ce sont les Anglo-français (et oui honte à eux!) qui l'ont détruit. Ironie de l'histoire : des Européens détruisant des palais européens en Chine ! 


Et, pourquoi ? Pour l'argent, le commerce, pour l'appât du gain, pour forcer l'empereur à ouvrir les frontières de l'empire, obliger les Chinois à commercer avec eux... les obliger à acheter les marchandises anglaises. Les Anglais achètent beaucoup de thé aux Chinois, beaucoup ! Ils sont déficitaires, gravement ! Alors, les Anglais ont inventé un stratagème : depuis l'Inde ils produisent de l'opium qu'ils vendent en contrebande depuis leur colonie de Hong-Kong (17.000 caisses en 1830). Cette ruse permet à l'Angleterre de gagner beaucoup d'argent (dès 1780) et de redevenir bénéficiaire dans son commerce avec la Chine (1833). En 1834, Londres abolit le monopole de la cie des Indes dans son commerce avec la Chine : elle lâche ses chiens, commerciaux qui par centaines débarquent à HK pour noyer encore plus la Chine sous l'opium ; même les Portugais s'y mettent. le trafic explose : 40.000 caisses en 1840. 
Que peut l'empereur, qui a interdit l'opium en 1800, pour lutter contre ces pratiques illégales ? Pas grand chose... en effet, l'opium a du succès auprès des Chinois, et même dans la haute société mandarinale... et l'empire chinois est grand, l'empereur siège à Pékin la capitale du nord alors que le trafic vient du sud du pays. Les hautes autorités du sud sont corrompues et ravies à vrai dire de se faire de l'argent grâce au trafic de l'opium (et d'en fumer également!). L'empereur ne peut compter que sur de rares incorruptibles... qui sont vite la cible des Anglais et de leurs complices chinois. En avril 1839 le commissaire de Canton Lin Zexu fait saisir les navires de contrebande remplis d'opium et les détruit. C'est le casus belli rêvé pour les Anglais.


L'Angleterre grâce au trafic de l'opium a donc réussi à gagner de l'argent avec l'empire chinois, mais elle veut plus, elle veut tout simplement commercer, vendre ses biens et surtout acheter directement les biens chinois à la source pour éviter de payer les intermédiaires chinois (et donc l'empereur!). Pour elle le trafic de l'opium n'est qu'une étape. Elle ne cesse de relancer la cour impériale pour réviser les traités, les assouplir, permettre aux commerçants anglais d'aller partout dans l'empire etc... mais rien n'y fait, l'empereur tient bon, il sait que céder aux Anglais reviendrait à leur léguer le pouvoir. La cour fait donc traîner les négociations. 


En Angleterre, les parlementaires s'agitent, il faut à tout prix forcer l'ouverture de la Chine ! On ne peut plus attendre, il faut tenter un coup de force. La nouvelle de la saisie de Lin Zexu paraît pour eux l'occasion rêvée ! En avril 1840 la guerre est votée. 4.000 hommes et 40 navires sont envoyés en Chine. Ils prennent Canton, Shangai, Xiamen, Nankin... en 1842 la paix est signée : les Anglais ont le droit d'aller dans 4 nouveaux ports (Shangai, Ningbo, Fuzhou, Amoy), Hong-Kong est annexé par les Anglais. Les Etats-Unis réclament et obtiennent les mêmes droits en 1843 (ils s'engagent à ne pas trafiquer l'opium). La France de Louis-Philippe suit en 1844, avec en plus un édit de tolérance pour les catholiques.


L'expédition de 1840-1842 débouche sur les premiers traités dits "inégaux". De fait la Chine est soumise malgré elle au diktat des forces étrangères "barbares". Mais, ces traités sont toujours trop peu pour les marchands anglais. Et la même machine qui a conduit à l'expédition de 1840-1842 se remet en route dès 1850... les Anglais réclament encore et toujours plus de droits, plus d'ouverture des ports etc. et ils ne cessent pas leur trafic d'opium qui explose toujours : 65.000 caisses en 1855, il représente le tiers des revenus des Indes (!), le joyau de la couronne britannique. 


Le 8 octobre 1856, le gouverneur de Canton Ye fait saisir un bateau pirate arborant pavillon britannique ; au lieu d'en féliciter les autorités chinoises, le gouverneur britannique de Hong-Kong, John Browning, proteste vigoureusement comme si un navire anglais avait été saisi illégalement... Londres le gronde sévèrement avant de se raviser, constatant le casus belli parfait pour agenouiller un peu plus le géant chinois. En avril 1857 c'est la guerre ! Browning est remplacé par Lord Elgin. Mais voilà que l'Inde se soulève (révolte des Cipayes) et retarde l'expédition de quelques mois. De son côté, la France de Napoléon III se range derrière les Anglais (comme en Crimée 2 ans avant), prétextant l'assassinat d'un prêtre, elle qui se campe en championne de l'église catholique. 4.600 anglais et 900 français sont envoyés. En décembre-janvier Canton est assiégée et prise ; en mai Tientsin est assiégée. 
Le 26 juin 1858 le traité de Tientsin est signé, les Anglais ont ce qu'ils veulent depuis 20 ans : l'ambassadeur anglais siégera à la cour impériale à Pékin, 10 autres ports leur sont ouverts de même que le Yang-Tsé, et comme les Français ils auront une concession à Tientsin. Un traité inégal de plus pour la Chine. Les Russes et Américains qui sont restés neutres jouissent bientôt des mêmes avantages. 


Un an plus tard les traités doivent être officiellement ratifiés. Mais un couac se produit : les Chinois font traîner les choses... impatients les ambassadeurs français et anglais décident de se rendre à Tientsin pour les faire ratifier suivis d'une timide délégation américaine. Mais à l'embouchure du fleuve qui mène à Tientsin les navires anglo-français sont bloqués par les forts de Dagu qui les surplombent. L'année précédente, cela avait été une promenade de santé de les prendre... alors les troupes anglo-françaises lancent l'assaut. Mais durant l'année écoulée les forts ont été arrangés et armés et garnis d'une bonne troupe tartare : c'est une défaite cuisante... sur 1.500 hommes les Anglais en perdent 464, les Français en perdent 30 sur 86. Ils ne doivent leur salut qu'à l'intervention de l'escadre américaine qui était restée neutre et en retrait. En un jour, le Traité de Tsientsin, si avantageux sur le papier, tombe à l'eau. 


11 semaines plus tard la nouvelle parvient à Londres. Lord Palmerston au pouvoir s'inquiète d'une expédition : si nous prenons le palais d'été, l'empereur n'aura plus qu'à se retirer dans le nord et attendre l'hiver pour que nous repartions sans rien avoir fait à part détruire le palais... C'est le va-t-en-guerre Napoléon III qui va pousser les Anglais à se décider. En effet, lui qui a si peu à gagner se montre le plus farouche... à en inquiéter même les Anglais... l'envoi d'un corps de 20.000 hommes est décidé : 12.000 anglais, 8.000 français. Ce sera l'impitoyable troupe qui va massacrer une merveille du monde, le joyau des joyaux de l'empire chinois. 


Victor Hugo : 
Il y avait dans le coin du monde, une merveille du monde : cette merveille s'appelait le palais d'été (...) un songe avec du marbre du jade du bronze et de la porcelaine, bois de cèdre, pierreries, soie, ajoutez des jardins, des bassins, des jaillissements d'eau et écume, des cygnes, des paons, des ibis (...) les artistes les poètes les philosophes connaissaient le palais d'été, Voltaire en parle. On disait le Parthénon en Grèce, les Pyramides en Egypte, le Colisée à Rome, Notre-Dame à Paris, le palais d'été en Orient. Si on ne le voyait pas, on le rêvait. (...) tous les trésors de toutes nos cathédrales réunies n'égaleraient pas ce formidable et splendide musée de l'orient. Il n'y avait pas seulement là des chefs d'oeuvres d'art, il y avait des entassements d’orfèvrerie. (...) Devant l'histoire un des deux bandits s'appellera la France, l'autre s’appellera l'Angleterre. 


En 1865, Hugo achètera à un officier anglais une partie de ce qui a été volé au palais d'été pour en décorer sa maison.


Bibliographie 
Le sac du palais d'été, Bernard Brizay, 2003


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar Juin 2 2015, 12:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Oswald
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu Juin 4 2015, 07:10    Sujet du message: Le sac du palais d'été, 7-8 octobre 1860 Répondre en citant

Et aujourd'hui, ils sont en train de nous niquer. Et bien encore ! 

Revenir en haut
Cédric42
First Lord
First Lord

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2013
Messages: 7 764
Localisation: St Etienne (42)
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 7 892
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Jeu Juin 4 2015, 08:40    Sujet du message: Le sac du palais d'été, 7-8 octobre 1860 Répondre en citant

"Et devinez quoi ? Ce sont les Anglo-français (et oui honte à eux!) qui l'ont détruit. Ironie de l'histoire : des Européens détruisant des palais européens en Chine ! "


en effet faut le faire  Rolling Eyes  merci Salut pour ce topic interessant 
_________________
"Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous
mais ce que vous vous pouvez faire pour votre pays" John F Kennedy


Revenir en haut
Salut
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer Déc 30 2015, 00:48    Sujet du message: Le sac du palais d'été, 7-8 octobre 1860 Répondre en citant

Bon, je dois ajouter que les Anglo-français ont avancé une cause à ce sac : 


-peu auparavant, les Chinois avaient torturé une délégation de parlementaires franco-anglais, dont plus de la moitié (20 sur 34) était morte des suites de ces tortures... les survivants racontèrent leurs supplices.


Et je dois ajouter ce que les historiens chinois disent aujourd'hui et qui corrige un peu la légende noire du sac :


-16 palais restaient debout après le sac. En fait, la révolution chinoise de 1912 et la révolution culturelle de 1966 ont achevé de terminer le sac... 
-l'ambassadeur français, le baron Gros, était contre l'incendie (pas le pillage)
-les paysans chinois des alentours sont venus se servir après le départ des troupes anglo-françaises Very Happy


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:53    Sujet du message: Le sac du palais d'été, 7-8 octobre 1860

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> XIXe Siècle Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com