Au coeur de l'Histoire Index du Forum
Au coeur de l'Histoire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Marie Antoinette, la fêtard ou la victime?
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> Siècles des lumières
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Salut
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven Jan 22 2016, 19:54    Sujet du message: Marie Antoinette, la fêtard ou la victime? Répondre en citant

Etant donné que la princesse de Lamballe avait été contaminé par son mari de nombreuses maladies vénériennes graves... je doute fort que la reine se soit amusée sexuellement avec... ce sont donc sûrement encore des ragots... en fait, à travers des accusations d'incestes et d'homosexualité, il s'agit surtout d'insulter la reine, de salir son honneur... 

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven Jan 22 2016, 19:54    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Claudie
Lady
Lady

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2015
Messages: 35
Localisation: Pologne
Féminin Verseau (20jan-19fev)
Point(s): 104
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 2,97

MessagePosté le: Ven Jan 22 2016, 22:12    Sujet du message: Marie Antoinette, la fêtard ou la victime? Répondre en citant

Salut a écrit:
Etant donné que la princesse de Lamballe avait été contaminé par son mari de nombreuses maladies vénériennes graves... je doute fort que la reine se soit amusée sexuellement avec... ce sont donc sûrement encore des ragots... en fait, à travers des accusations d'incestes et d'homosexualité, il s'agit surtout d'insulter la reine, de salir son honneur... 

Moi, je doute de cette constataion, peut-etre avait-elle une relation profonde avec elle? Il s'agit de l'amitié. Rolling Eyes


Revenir en haut
MSN
Salut
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven Jan 29 2016, 17:43    Sujet du message: Marie Antoinette, la fêtard ou la victime? Répondre en citant

Oui, en fait l'homosexualité présumée de Marie-Antoinette et de la princesse de Lamballe n'étaient que de la diffamation, un moyen de discréditer la monarchie et la reine... ce n'est que l'expression d'une haine. 
Effectivement, rien ne laisse croire qu'elles eurent une relation homosexuelle, cela relève du fantasme révolutionnaire. 
Les membres suivants remercient Anonymous pour ce message :
tashunka (01/02/16)


Revenir en haut
tashunka
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2015
Messages: 89
Localisation: Franche Comté
Masculin
Point(s): 97
Moyenne de points: 1,09

MessagePosté le: Lun Fév 1 2016, 15:27    Sujet du message: Marie Antoinette, la fêtard ou la victime? Répondre en citant

Oui, ce ne sont que des rumeurs destinées à dirigées toute la haine vers une seule personne, responsable de tous les maux de la France.
D'ailleurs Lamballe n'était pas la seule relation supposée de la Reine, le comtesse de Polignac était également soupçonnée de partager la lit de la Reine. 
Ces accusations n'étant pas assez outrageante, une étape fut franchie en accusant la Reine de relation incestueuse avec le Dauphin.
Ce n'est que de la propagande révolutionnaire.

Claudie je dois te contredire lorsque tu dit que la Reine n'aimait pas apprendre et n'était pas très maligne, ce qu'elle détestait pas dessus tout c'était l'étiquette, et ce aussi bien en Autriche qu'a la cour de France. Donc oui elle n'aimait pas apprendre "l'étiquette" mais rien à voir avec une faiblesse d'esprit. A la lecture de sa correspondance avec avec sa mère Marie Thérèse rien ne laisse entrevoie une manque de culture ou d'intelligence de Marie Antoinette. Il me semble d'ailleurs que cette correspondance s'effectuait en français, elle faisait donc des efforts d'apprentissage.
En ce qui concerne ses relation extra conjugales, là encore rien n'est prouvé. La seule "relation" que l'on peut raisonnablement lui attribué et avec le Comte de Fersen. Je pense que Fersen était amoureux de la Reine et que cet amour était réciproque. Mais à la lecture de leur correspondance, on constate un amour sincère , presque "pur" personnellement je met en doute le fait qu'ils aient concrétisés cet amour par une relation charnelle.  Cela est très loin de l'image "frivole" que l'on donne de la Reine.

Certes Marie Antoinette a beaucoup dépensé, mais ces dépenses n'ont pas creusé le déficit du pays. Parle t'on du fait que Marie Antoinette  était également quelqu'un de généreux ? Parle t'on des anecdotes où la Reine distribuait l'argent qu'elle avait sur elle lorsqu'elle était au contact du peuple ? non ce n'est pas intéressant. Alors effectivement le cout du Trianon n'en en rien comparable avec quelques pièces distribuées mais quand même, la Reine avait également du cœur.
Avez vous vu a quoi ressemble le hameau de la Reine  à Versailles. Un si bel endroit a t-il été voulu par quelqu'un de si futile ?

Marie Antoinette n'est certes pas une sainte, mais elle n'est pas la femme horrible qu'on a bien voulu nous présenter.  Elle a fait preuve d'une dignité hors du commun lors de se détention et de son procès. Jusqu'aux derniers instant de sa courte vie elle n'a pas flanché face aux bourreaux. Je ne sais si l'anecdote est vraie mais il parait qu'elle s'est excusée auprès du bourreau Samson après lui avoir marché sur le pied en montant à l’échafaud.
Je ne saurais que conseiller la lecture de son testament, son ultime lettre adressée à madame Élisabeth, une autre femme extrêmement courageuse lors de la révolution, qui refusé d'émigrer et finit également la tête dans un panier.




 
_________________
Le Roi est mort, vive le Roi !


Revenir en haut
Salut
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun Fév 1 2016, 23:46    Sujet du message: Marie Antoinette, la fêtard ou la victime? Répondre en citant

Oui... de toute façon, il ne faut pas oublier qui était le couple royal à l'époque... c'était le couple dirigeant... comme François Hollande et Julie Gayet... qui sait combien Julie Gayet coûte à la république aujourd'hui ? Quiconque s'inquiéterait de le savoir finirait embastiller bien vite  !
Je veux dire, ces gens ont en charge l'Etat et ses milliards... leur train de vie n'a pas grand chose à voire... construire un ralentisseur ou un rond-point coute des millions, et qui s'en préoccupe ? 


La reine ne doit pas être jugée à l'aune de ses dépenses... 


D'ailleurs les explications "économiques" aux révolution sont toujours nulles... on ne massacre pas, on ne tue pas, on ne diffame pas pour des raisons d'argent... c'est ridicule... tous les clochards que j'ai vu dans la rue dans ma vie, combien ont tué pour de l'argent ? très peu sans doute... par contre des types qui vivent en HLM font du trafic de drogue et rêvent d'Al Kaida, eux tuent sans pitié, par contre ils ont du pognon pourtant !


Voilà, désolé, mais les explications économiques de la Révolution française sont complètement dépassées. Il faut chercher ailleurs les raisons de l'enchaînement funeste des événements. 
Il y a sans doute quelque chose que la monarchie française n'a pas réussi à contrôler au cours du XVIII° s. Elle croyait sans doute que le plus grand ennemi de la monarchie était la noblesse... d'où sa domestication au XVII° s. Mais, ça l'a rendu aveugle face aux défis du XVIII° s. Sans douet est-ce la bourgeoisie roturière qui a tué la monarchie au XVIII° s. 


Revenir en haut
tashunka
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2015
Messages: 89
Localisation: Franche Comté
Masculin
Point(s): 97
Moyenne de points: 1,09

MessagePosté le: Mar Fév 2 2016, 10:44    Sujet du message: Marie Antoinette, la fêtard ou la victime? Répondre en citant

Salut a écrit:

Il y a sans doute quelque chose que la monarchie française n'a pas réussi à contrôler au cours du XVIII° s. Elle croyait sans doute que le plus grand ennemi de la monarchie était la noblesse... d'où sa domestication au XVII° s. Mais, ça l'a rendu aveugle face aux défis du XVIII° s. Sans douet est-ce la bourgeoisie roturière qui a tué la monarchie au XVIII° s. 

Oui, sans aucun doute.
_________________
Le Roi est mort, vive le Roi !


Revenir en haut
Harrock...n'roll
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2015
Messages: 385
Masculin Taureau (20avr-20mai) 龍 Dragon
Point(s): 390
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun Fév 29 2016, 08:14    Sujet du message: Marie Antoinette, la fêtard ou la victime? Répondre en citant

Ce sujet n'irait-il pas plutôt dans la rubrique LE SIÈCLE DES LUMIÈRES ?
_________________
"Si c'est l'histoire de France c'est bien petit, si c'est l'histoire du duc de Rovigo c'est bien grand."

Talleyrand


Revenir en haut
Niniss
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 242
Localisation: nord
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre
Point(s): 237
Moyenne de points: 0,98

MessagePosté le: Dim Nov 13 2016, 09:48    Sujet du message: Marie Antoinette, la fêtard ou la victime? Répondre en citant

Bonjour,

Je pense que Marie-Antoinette a été victime et qu'elle s'est réfugiée dans le luxe, le jeu, les sorties à l'opéra pour échapper au système qui se refermait sur elle-même. 


Elle a d'abord été victime de la politique de sa mère. Comment se sentir complètement française quand l'impératrice Marie-Thérèse lui envoie régulièrement des conseils (ou plutôt des consignes !) et régente sa vie depuis l'Autriche, grâce, notamment, à Mercy. A Versailles, Marie-Antoinette est coupée du monde : d'abord du peuple, mais aussi de  sa famille autrichienne : sa mère refuse qu'elle écrive à ses soeurs, sauf en cas de naissance ou de deuil. A qui Marie-Antoinette peut-elle donc se confier ? A Mercy, qui rapporte tout à l'impératrice ? A Mesdames Tantes, qui jouent aux fausses amies ? A son époux qui l'évite et mène une vie décalée par rapport à la sienne ? Marie-Antoinette n'a personne. 


Sa vie conjugale est publique et désastreuse. Le mariage ne semble pas être consommé. Hors, Marie-Antoinette se doit de donner un héritier à la France. Mais quelque chose bloque. Quoi ? Certains avancent que la faute revient à Louis XVI ; d'autres que la reine souffre d'une "étroitesse du chemin" (le vagin). En réalité, Louis XVI fait un blocage face à sa jeune épouse. Elle est charmante mais il sait que ses défunts parents, Louis-Ferdinand de France et Marie-Josèphe de Saxe, étaient farouchement opposé à une alliance avec l'Autriche. Quant à Marie-Antoinette, elle est encore immature, son corps n'est pas encore celui d'une femme. Et personne ne lui a expliquer se qui doit se passer dans le lit conjugal. Sa mère ne lui en a pas touché mot et, hormis Mesdames (de vieilles filles), il n'y a plus de figure féminine dans la famille royale pour la guider. 


Humiliée, Marie-Antoinette se réfugie dans les fastes, les bijoux, les robes. Pour la distraire, elle préfère choisir des gens amusants plutôt que cultivés. Cette situation soulage les ministres du roi : tant qu'elle s'amuse, la reine ne se mêle pas de politique ! Car hors de question de laisser Marie-Antoinette interférer dans les affaires d'Etat quand on sait que sa mère se tient au courant de tout ! 


Louis XVI a déploré le comportant libertin de son grand-père, Louis XV. Il a eu pour modèle ses parents, un couple unis. Son père, le dauphin Louis-Ferdinand, a bien eu quelques passades mais celles-ci furent courtes et discrètes. Il forme avec Marie-Josèphe un coupler soudé, harmonieux, proche de la religion. Louis XVI ne prendra pas de maîtresse. Dès lors, la cour s'ennuie. Sur qui dire du mal ? Avant Marie-Antoinette, les reines de France était, certes humiliées par la présence de favorites, mais protégées par la maîtresse en titre qui accusait de tous les maux par le peuple. Quant aux courtisans, leur jeu consistait à soutenir ou à discréditer la favorite, la remplacer. Mais sous Louis XVI, qui accuser de dépenser l'argent public ? Qui discréditer dans l'esprit de son voisin ? L'écran de protection qu'était la favorite royale a disparu. Il ne reste plus que la reine. De ce fait, c'est elle que le peuple accuse de dépenser des sommes folles. On a pourtant la trace de boucles d'oreilles en diamants - une folie de Marie-Antoinette contre l'ennui - que la reine paya sur cinq ans, avec sa propre cassette.  Pour que la fabrication du bijou coûte moins cher, la reine avait fourni des diamants lui venant de sa famille autrichienne. Mais cela, le peuple l'ignore. Quant aux courtisans, ils se passent, sous le manteau, des pamphlets ou des gravures  qui montrent  la reine en compagnie d'amants ou de favorites ! 


Marie-Antoinette avait espérer pouvoir s'échapper au petit Trianon. Mais les courtisans, mécontents de ne pas y être conviés, se déchaînent encore. Pour eux, c'est forcément un lieu de débauche où la reine cache ses amants et ses maîtresses ! Dans la nuit du 5 au 6 octobre 1789, on reconnaîtra, parmi le peuple enragé, des personnes nobles faisant partie du clan des Orléans !....


Écartée des affaires du royaume, isolée à Versailles, écrasée par le poids de l'étiquette mis en place à Louis XIV un siècle plus tôt, Marie-Antoinette a cherché à fuir ce monde qui l'oppresse. Mais elle n'a pas réalisé qu'agir ainsi donnerait du grain à moudre à ses ennemis. Et lorsque la reine se réveille avec la Révolution Française, il est trop tard. 
_________________
Les dames de coeur du Roi Soleil


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:47    Sujet du message: Marie Antoinette, la fêtard ou la victime?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> Siècles des lumières Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com