Au coeur de l'Histoire Index du Forum
Au coeur de l'Histoire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Jules César
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> L'Antiquité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cédric42
First Lord
First Lord

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2013
Messages: 7 764
Localisation: St Etienne (42)
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 7 892
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Jeu Nov 14 2013, 11:37    Sujet du message: Jules César Répondre en citant

merci pour toutes les infos sur le grand César  a noter aussi
L’accusation d’aspirer à la royauté était le procès d’intention quasi rituel des conservateurs romains pour éliminer tout homme politique trop favorable aux revendications populaires106. Les écrivains romains ont relevé comme autant d’indices ce qui peut étayer cette suspicion :
  • Des rumeurs circulent disant que César recevrait le titre de roi pour son expédition en Orient, car selon la prophétie des Livres sibyllins, seul un roi pouvait vaincre les Parthes107.
  • De retour d’Albe, César est salué du nom de roi par ses partisans, ce qui agite la foule. Il rétorque qu’il ne s’appelle pas Roi mais César, et il poursuit son chemin mécontent108.
  • Lorsque les sénateurs viennent à la tribune du forum lui annoncer les nouveaux honneurs qu’ils lui ont votés, il ne se lève pas, manquant au respect dû au Sénat109.
  • Le 15 février de la fête des LupercalesMarc Antoine propose à César le diadème royal, que celui-ci repousse sous les acclamations de la foule. Marc Antoine insiste, et le refus de César est de nouveau applaudi. César fit porter ce diadème au temple de Jupiter Capitolin110.
  • Un matin on trouve des statues de César couronnées du bandeau royal. Deux tribuns de la plèbe interviennent, les enlèvent et arrêtent des césariens qui avaient salué César du nom de roi. César réagit en destituant ces tribuns111.


source wikipedia
_________________
"Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous
mais ce que vous vous pouvez faire pour votre pays" John F Kennedy


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu Nov 14 2013, 11:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Salut
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven Juil 4 2014, 02:15    Sujet du message: Jules César Répondre en citant

César était un mort en sursis... il était né aristocrate et était des populares... déjà il mènerait une vie de desperado... quand il a compris qu'il ne parviendrait jamais au pouvoir avec un programme politique tel que celui des populares, il a décidé de s'engager dans les armes... dans le but d'acquérir renommée et autorité. La guerre des Gaules le lui a offert. Quand sa renommée est telle que le pouvoir lui tend les bras, les aristocrates romains choisissent Pompée pour lui barrer la route. Mais César bats Pompée. César a enfin le pouvoir... mais pas pour longtemps... César aurait du liquider l'aristocratie romaine, appliquer son programme révolutionnaire, mais il 'avait oublié, mis de côté, pensant pouvoir se travestir, pensant pouvoir échapper au contrôle strict de l'aristocratie... que nenni !!!


Des dizaines de coups de couteau lui rappelleront qu'on ne trahit pas sa classe d'aristocrate quand on nait aristocrate à Rome !


********************************************




Concernant ses derniers mots... il y a deux interprétations : soit il a dit TOI AUSSI MON FILS, voulant dire quelle surprise Brutus de me voir assassiner par toi...ou alors il a voulu dire TOI AUSSI TU FINIRAS COMME CA... voulant dire, tu me tues comme ça, tu finiras comme ça... 


Revenir en haut
Cédric42
First Lord
First Lord

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2013
Messages: 7 764
Localisation: St Etienne (42)
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 7 892
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Ven Juil 4 2014, 08:37    Sujet du message: Jules César Répondre en citant

merci Salut pour tes precisions 
_________________
"Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous
mais ce que vous vous pouvez faire pour votre pays" John F Kennedy


Revenir en haut
Salut
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim Juil 13 2014, 11:53    Sujet du message: Jules César Répondre en citant

César comme le sait était un populares, de gauche on dirait aujourd'hui, et il est arrivé au summum de la puissance public. Une fois Pompée terrassé, il n'a plus aucun adversaire susceptible de le renverser. 

Que va-t-il se passer alors ? 
César applique sa politique. 
A Rome deux pouvoirs s'affrontent : le peuple et les sénateurs. Les pauvres, et les riches, les possédants et les autres...

César est un de ces possédants qui a choisi le parti du peuple. 


A l'origine de la république, le peuple romain se réunit dans les "comices tributes". C'est là que les pauvres se réunissent pour parler et proposer des lois. Ils ont des orateurs qui grimpent en haut de ces tribunes pour se faire voir et entendre. 
Le Séant se réunit dans la Curie. Les comices tributes sont adjacentes à la Curie de telle sorte que les tribuns de la plèbe quand ils font leurs discours sont entendus des sénateurs... Ainsi les tribuns parlent aussi bien au peuple qu'aux sénateurs. 
Derrière les comices tributes se trouvent le forum, grand espace public. Les tribuns s'adressent à la foule non pas sur le forum mais dans les tribunes des comices tributes ; seulement il suffit qu'ils tournent le dos aux comices tirbutes et par là-même au sénat pour qu'ils s'adressent au forum... 


Avec le temps le nombre de citoyens est plus nombreux sur le forum que dans les comices tributes... C'est à cette époque que les Gracques décident de s'adresser au Forum et de tourner le dos à la Curie ; c'est le début de la "révolution romaine". Les Gracques étaient comme César des populares qui voulaient prendre la terre aux riches pour la redistribuer aux pauvres... Les Gracques ont connu un grand destin, adulés du peuple, ils furent assassinés par les Sénateurs... 


Il en sera de même pour César... 


César en effet avait décidé de carrément bouger la Curie, ou plutôt de changer son orientation, de telle sorte que les sénaterus ne pouvaient plus entendre ce qu'il se tramait dans les comices tributes... et de toute manière, il décida de bouger les comices tributes carrément au milieu du forum, séparées totalement de la Curie... 


On connait la suite : comme les Gracques, César sera assassiné... par les sénateurs, au sénat justement... 


Revenir en haut
Salut
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam Aoû 16 2014, 11:48    Sujet du message: Jules César Répondre en citant

http://www.class.ulg.ac.be/ressources/dossiers.html


"Toi aussi, mon fils !", ou les derniers mots de César mourant, criant à Brutus, qu'il aimait comme son propre fils, sa douloureuse surprise de le voir parmi ses assassins : quoi de plus connu ? Si connu, en fait, que nombre d'entre nous sont encore capables de le dire en latin :tu quoque, fili mi...

Voire...

D'abord, comme l'indiquent clairement les deux sources qui nous les rapportent, Suétone et Dion Cassius, les ultima uerba du dictateur ont été prononcés en grec (καὶ σὺ τέκνον) et non en latin. Du reste, tu quoque, fili mi est impossible en latin classique : filius n'y a pas le sens non génétique (et Brutus n'était pas le fils de César, mais celui d'une vieille maîtresse), et de toute façon "mon fils", "m'fi", se dit gnate , non fili. Mais la formule fili mi, qui réunit commodément deux vocatifs irréguliers de la deuxième déclinaison, avait tout pour séduire les pédagogues modernes ; elle remonte probablement à Lhomond, l'illustre auteur du De viris

Est-ce à dire que César agonisant se souvenait de ses études et étalait son érudition ? Nullement. Il ne s'agit pas là d'une citation littéraire en attique classique (on aurait παῖ et non τέκνον, mot surtout hellénistique), mais bien d'une exclamation spontanée émise sous l'empire d'un sentiment violent, et qui amène César à retrouver la langue de son enfance, à savoir, comme pour tous les Romains de la classe supérieure, le grec et non le latin. 

Mais il y a plus dérangeant encore pour nos souvenirs d'école. C'est que la tradition longtemps unanime qui voyait dans ces mots un douloureux reproche adressé à un "fils" indigne - c'est aussi dans ce sens que Shakespeare lui fait dire et tu, Brute ?, tout aussi célèbre chez les Anglo-Saxons que le tu quoque chez nous - est aujourd'hui abandonnée. 

Deux explications, qui d'ailleurs se rejoignent largement, sont maintenant avancées par les spécialistes. L'une part des sources figurées, l'autre des sources littéraires. 

J. Russell, relevant des attestations d'un καὶ σύ apotropaïque sur des mosaïques et des bas-reliefs, voit dès lors dans les mots de César mourant l'équivalent du signe "des cornes". Le dictateur trahi ne manifesterait nullement son émotion ou sa surprise. À son "fils" indigne, il laisse pour dernier message : " je t'en souhaite autant, mon garçon !" ("to hell with you too, lad !"). Avouons que l'explication est non seulement séduisante, mais plus conforme à ce que nous savons du caractère du divin Jules...

P. Arnaud a fourni plus récemment une explication un peu différente, mais qui va dans le même sens, celui de l'expression d'une hostilité et d'une menace. On trouve en effet chez Suétone un parallèle frappant : Auguste aurait dit à Galba enfant, également en grec : "toi aussi, mon fils (καὶ σὺ τέκνον), tu grignoteras une partie de notre pouvoir" . Une expression analogue est placée par Dion Cassius dans la bouche de Tibère s'adressant au même Galba. Dans les deux cas, il s'agit donc de prédire à quelqu'un qu'il exercera un jour le pouvoir absolu. Mais ces mots, pleins de paternelle bienveillance de la part d'un empereur assuré de la stabilité de son régime, prennent évidemment une valeur toute différente quand ils sont prononcés par César, fossoyeur du système républicain et assassiné, du moins officiellement, pour cette raison. Dire à Brutus qu'il participera un jour du même type de pouvoir que sa victime, c'est réduire à néant l'image de dernier défenseur de la libertas qu'il veut donner de lui-même, c'est l'accuser d'aspirer au même type de pouvoir qui fait de l'assassinat de César un tyrannicide - et donc annoncer et justifier d'avance la mort violente de Brutus lui-même. 

Les derniers mots de César ne devaient donc rien au sentimentalisme - une faiblesse qui avait à vrai dire de quoi surprendre de la part du boucher d'Alésia... Ils contenaient un message précis, en l'occurrence une malédiction.


Revenir en haut
Cédric42
First Lord
First Lord

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2013
Messages: 7 764
Localisation: St Etienne (42)
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 7 892
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Mer Nov 26 2014, 09:37    Sujet du message: Jules César Répondre en citant

 terriblement déçu hier par le Secret d'Histoire consacré à Jules César : comment peut on douter que ce dernier est le père de Ptolémée XV quand on sait que le surnom de ce dernier était Césarion ?   que faut il comme indice a ces c*ns d'histoiriens pour les convaincre  que César est bien le père ? quand à la localisation de Alésia pour moi vue ce qui a été dit hier c'est dans le Jura .
_________________
"Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous
mais ce que vous vous pouvez faire pour votre pays" John F Kennedy


Revenir en haut
Siorac
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 3 940
Localisation: Annemasse
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval
Point(s): 4 014
Rang: Animateur/trice
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Mer Nov 26 2014, 15:12    Sujet du message: Jules César Répondre en citant

J'avais vu un truc en cours d'histoire par rapport à Alésia, que ça pouvait être plusieurs endroits différents au vu des noms que les villes ont pris ensuite, mais je sais plus précisément :(

Revenir en haut
Cédric42
First Lord
First Lord

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2013
Messages: 7 764
Localisation: St Etienne (42)
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 7 892
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Mer Nov 26 2014, 15:37    Sujet du message: Jules César Répondre en citant

merci de tes prècisions Siorac   esperons qu'on saura un jour ou se trouvait Alésia mais personelement je préviligie la thèse de  Chaux-des-Crotenay  vue ce qui a été dit hier soir 
_________________
"Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous
mais ce que vous vous pouvez faire pour votre pays" John F Kennedy


Revenir en haut
Lucien
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2015
Messages: 462
Localisation: Vendée
Masculin Cancer (21juin-23juil) 龍 Dragon
Point(s): 428
Moyenne de points: 0,93

MessagePosté le: Jeu Fév 19 2015, 14:17    Sujet du message: Jules César Répondre en citant

spin a écrit:
Bonjour,

Marie a écrit:
Les dernières résistances sont brisées à Uxellodunum ( Luzech dans le Lot ).


Uxellodunum à Luzech ? Ca m'étonne un peu. Autant que je sache, le site "officiel" (placé en dépit du bon sens et d'une lecture même sommaire de César* par Stoffel) est Puy d'Issolu, le site plus vraisemblable, déjà soutenu par Champollion, est Capdenac (même problème qu'Alésia, aussi placée d'autorité par Stoffel, contre l'avis des spécialistes compétents...).

* Plus exactement Hirtius pour cet épisode. Ce n'est pas non plus César qui a raconté les campagnes d'Afrique et d'Espagne dans la Guerre Civile, mais des officiers anonymes. La pauvreté de style saute aux yeux même en traduction.

D'après au moins une source, Dion Cassius sauf erreur, les derniers mots de César ont été en grec ("kai su teknon", même sens que "tu quoque fili").

à+


Je trouve Capdenac plus adéquat aussi. Les arguments se tiennent, et le site est assez parlant.

Au sujet de la dernière phrase de César, j'ai lu il y a un bout de temps, dans un ouvrage de Claude Hagège, que César aurait prononcé cette phrase dans sa langue d'érudition maternelle, le Grec en effet.

D'après Hagège, César n'aurait pas prononcé ces mots sous l'effet de la surprise, mais il aurait voulu signifier à son fils adoptif - peut-être bien son vrai fils d'ailleurs d'après une historienne italienne dont j'ai oublié le nom -, que lui aussi finirait sous le glaive.


Revenir en haut
Lucien
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2015
Messages: 462
Localisation: Vendée
Masculin Cancer (21juin-23juil) 龍 Dragon
Point(s): 428
Moyenne de points: 0,93

MessagePosté le: Jeu Fév 19 2015, 14:23    Sujet du message: Jules César Répondre en citant

Salut a écrit:
http://www.class.ulg.ac.be/ressources/dossiers.html


"Toi aussi, mon fils !", ou les derniers mots de César mourant, criant à Brutus, qu'il aimait comme son propre fils, sa douloureuse surprise de le voir parmi ses assassins : quoi de plus connu ? Si connu, en fait, que nombre d'entre nous sont encore capables de le dire en latin :tu quoque, fili mi...

Voire...

D'abord, comme l'indiquent clairement les deux sources qui nous les rapportent, Suétone et Dion Cassius, les ultima uerba du dictateur ont été prononcés en grec (καὶ σὺ τέκνον) et non en latin. Du reste, tu quoque, fili mi est impossible en latin classique : filius n'y a pas le sens non génétique (et Brutus n'était pas le fils de César, mais celui d'une vieille maîtresse), et de toute façon "mon fils", "m'fi", se dit gnate , non fili. Mais la formule fili mi, qui réunit commodément deux vocatifs irréguliers de la deuxième déclinaison, avait tout pour séduire les pédagogues modernes ; elle remonte probablement à Lhomond, l'illustre auteur du De viris

Est-ce à dire que César agonisant se souvenait de ses études et étalait son érudition ? Nullement. Il ne s'agit pas là d'une citation littéraire en attique classique (on aurait παῖ et non τέκνον, mot surtout hellénistique), mais bien d'une exclamation spontanée émise sous l'empire d'un sentiment violent, et qui amène César à retrouver la langue de son enfance, à savoir, comme pour tous les Romains de la classe supérieure, le grec et non le latin. 

Mais il y a plus dérangeant encore pour nos souvenirs d'école. C'est que la tradition longtemps unanime qui voyait dans ces mots un douloureux reproche adressé à un "fils" indigne - c'est aussi dans ce sens que Shakespeare lui fait dire et tu, Brute ?, tout aussi célèbre chez les Anglo-Saxons que le tu quoque chez nous - est aujourd'hui abandonnée. 

Deux explications, qui d'ailleurs se rejoignent largement, sont maintenant avancées par les spécialistes. L'une part des sources figurées, l'autre des sources littéraires. 

J. Russell, relevant des attestations d'un καὶ σύ apotropaïque sur des mosaïques et des bas-reliefs, voit dès lors dans les mots de César mourant l'équivalent du signe "des cornes". Le dictateur trahi ne manifesterait nullement son émotion ou sa surprise. À son "fils" indigne, il laisse pour dernier message : " je t'en souhaite autant, mon garçon !" ("to hell with you too, lad !"). Avouons que l'explication est non seulement séduisante, mais plus conforme à ce que nous savons du caractère du divin Jules...

P. Arnaud a fourni plus récemment une explication un peu différente, mais qui va dans le même sens, celui de l'expression d'une hostilité et d'une menace. On trouve en effet chez Suétone un parallèle frappant : Auguste aurait dit à Galba enfant, également en grec : "toi aussi, mon fils (καὶ σὺ τέκνον), tu grignoteras une partie de notre pouvoir" . Une expression analogue est placée par Dion Cassius dans la bouche de Tibère s'adressant au même Galba. Dans les deux cas, il s'agit donc de prédire à quelqu'un qu'il exercera un jour le pouvoir absolu. Mais ces mots, pleins de paternelle bienveillance de la part d'un empereur assuré de la stabilité de son régime, prennent évidemment une valeur toute différente quand ils sont prononcés par César, fossoyeur du système républicain et assassiné, du moins officiellement, pour cette raison. Dire à Brutus qu'il participera un jour du même type de pouvoir que sa victime, c'est réduire à néant l'image de dernier défenseur de la libertas qu'il veut donner de lui-même, c'est l'accuser d'aspirer au même type de pouvoir qui fait de l'assassinat de César un tyrannicide - et donc annoncer et justifier d'avance la mort violente de Brutus lui-même. 

Les derniers mots de César ne devaient donc rien au sentimentalisme - une faiblesse qui avait à vrai dire de quoi surprendre de la part du boucher d'Alésia... Ils contenaient un message précis, en l'occurrence une malédiction.


Euh, j'avais pas lu ce post avant d'envoyer le mien plus haut ! C'est beaucoup mieux expliqué par Salut... !


Revenir en haut
fleho
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2015
Messages: 69
Localisation: Dinan
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)
Point(s): 74
Moyenne de points: 1,07

MessagePosté le: Ven Aoû 14 2015, 18:00    Sujet du message: Jules César Répondre en citant

Le nom des Coriosolites, un des peuples constituant l'Armorique, l'actuelle Bretagne, a donné le nom de Corseul, l'ancien Fanum Martis, près de Dinan.

Revenir en haut
MSN
Lucien
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2015
Messages: 462
Localisation: Vendée
Masculin Cancer (21juin-23juil) 龍 Dragon
Point(s): 428
Moyenne de points: 0,93

MessagePosté le: Dim Aoû 16 2015, 10:24    Sujet du message: Jules César Répondre en citant

Bonjour Flého,

Je ne me rappelais pas que le territoire des Coriosolites descendait aussi bas, jusqu'à Redon, et faisait frontière avec le pays namnète. Ton ancienne nation est en troisième position, en terme de territoire, sur les cinq nations qui formaient la puissante confédération armoricaine qui s'opposa à César durant la guerre des Gaules.

Des contingents coriosolites se battirent peut-être contre les légions de Titurius Sabinus à la bataille de Vernix (qqs années avant qu'ils se rendent eux aussi à Alésia) avec leurs frères d'armes armoricains associés à d'autres contingents comme les Unelles. (Sources : César.)

Very Happy


Revenir en haut
Cédric42
First Lord
First Lord

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2013
Messages: 7 764
Localisation: St Etienne (42)
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 7 892
Moyenne de points: 1,02

MessagePosté le: Lun Aoû 17 2015, 09:27    Sujet du message: Jules César Répondre en citant

merci Fleho et Lucien pour vos précisions
_________________
"Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous
mais ce que vous vous pouvez faire pour votre pays" John F Kennedy


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:32    Sujet du message: Jules César

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> L'Antiquité Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com