Au coeur de l'Histoire Index du Forum
Au coeur de l'Histoire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Mourir aux Thermpopyles.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> L'Antiquité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Thermopyles
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2008
Messages: 591
Localisation: Provence
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
Point(s): 696
Rang: Spécialiste
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Dim Jan 25 2009, 11:07    Sujet du message: Mourir aux Thermpopyles. Répondre en citant


 

Juillet 480 avant J.C. Défilé des Thermopyles...Une poignée d'hoplites commandé par le général spartiate Léonidas tente de s'opposer à l'invasion perse que mène Xerxès en personne.

     Au Grand Roi qui lui intime l'ordre de rendre les armes, le Lacédémonien réplique sans attendre : "Viens les prendre toi même", puis se tournant vers ses compagnons, il s'écrie : "Ce soir nous dînerons chez Hadès !"

Quelques instants plus tard, les Immortels vont venir à bout du dernier obstacle qui leur interdisait la route d'Athènes.

Xerxès à l'assaut de la Grèce.

     La menace d'invasion se précisant, les Grecs, qui avaient dès l'automne -481 conclu une alliance entre leurs cités et délégué à Sparte le commandement des opérations terrestres, envisagèrent deux actions au nord d'Athènes, afin de stopper l'avance ennemie. Leur flotte, commandée par l'amiral Thémistocle, se positionna dans le détroit séparant l'Eubée de la Grèce Continentale. Au même moment, les forces navales perses qui longeaient la cote en direction du sud et devaient débarquer des troupes dont la mission était d'envahir l'Eubée, furent dispersées par une violente tempête.

     Un peu plus tard eut lieu au large d'Artémision un combat naval au cours duquel les Grecs, bien que beaucoup plus nombreux (un peu plus de 250 trimènes) mais nettement plus mobiles, parvinrent par deux fois à repousser l'assaut ennemi. Finalement, les navires de Xerxès furent contraints de fuir devant une nouvelle tempête et ne purent pas appuyer leurs troupes débarquées qui approchaient du défilé de Thermopyles situé à 150 km au nord d'Athènes (juillet -480).



 

     C'est en effet en ce lieu que les troupes terrestres grecques étaient rassemblées, l'endroit étant facile à défendre, et surtout impossible à prendre de revers tant que les navires grecs seraient présents. Le plan grec consistait à contenir les Perses sur terre afin de les forcer à engager le combat sur mer, dans l'étroit canal d'Eubée où leurs lourds vaisseaux auraient eu beaucoup de difficultés à manoeuvrer.

     L'armée grecque, commandée par l'un des rois de Sparte, Léonidas, comptait 7 000 à 8 000 hoplites (fantassins lourds) dont 300 spartiates, soutenus par des troupes légères et notamment des contingents des béotiens, 1 000 phocidiens avaient été laissés en arrière, à la garde des chemins traversant les montagnes qui se révélaient particulièrement exposées.


Quand les Spartiates mettent leur idéal en pratique.


     Les trois défilés des Thermopyles ("Portes des eaux chaudes") étaient encadrées par des montagnes, au sud, et par la mer au nord. Léonidas choisit de tenir la passe centrale, dont la lergeur maximale n'excédait pas quatre mètres.

     Six jours durant, Mèdes et Perses ne purent enfoncer les lignes grecques, leurs assauts venant, les uns après les autres, se brises sur le mur que les hoplites avaient construit pour se protéger.


Phalange.
 

     Pour les Spartiates ce fut une fois encore l'occasion de "montrer leur science achevée de la guerre devant des hommes qui n'en avaient aucune" (Hérodote).
     Au matin du septième jour, un transfuge grec averti Xerxès qu'il connaissait le moyen de venir à bout de ce problème que la force pure ne pouvait vaincre, et lui appris l'existence d'un sentier non gardé qui traversait les montagnes et permettait de prendre l'ennemi à revers. Saisissant immédiatement l'occasion, le Grand Roi dépêcha par le passage 10 000 guerriers, dont les fameux Immortels guidés par Hydarnès.



 
P. Connoly, Greece and Rome at War, London, 1981, p. 22
© Dessin de Peter Connoly 


     Ceux-ci franchissent l'obstacle, surprennent les Phocidiens qui, ne pouvant les arrêter, se retranchent sur une hauteur et arrivent en vue des Grecs chez qui se produit un certain flottement. Devant la nouveauté de la situation, tous les soldats grecs commencent à se replier (peut-être sur l'ordre de Léonidas lui-même), tandis que seuls les Spartiates, fidèles à leur idéal guerrier, décident de rester à leur poste, préférant mourir en combattant plutôt que de connaître les deshonneur de la retraite.

     En fin de matinée, Xerxès ordonne l'assaut final. Léonidas et les siens quittent alors leur retranchement et avancent en terrain découvert. Ils infligent de terribles pertes aux perses qui sont contraints d'enjamber les inonbrables cadavres de leurs compagnons pour continuer de progresser. Très vite, les lances grecques sont brisées et les hoplites se battent avec leurs glaives, parfois même à mains nues.

     Les archers perses accablent les survivants et remplissent le ciel de traits dont les Grecs se protègent en plaçant leurs boucliers au dessus de leurs têtes. Après une lutte terrible, les troupes de Xerxès prennent l'avantage sur les Spartiates qui ont perdu leur chef, Léonidas.

     Finalement, une poignée de survivants qui, retranchés sur une hauteur poursuivaient le combat avec l'énergie du désespoir, sont massacrés jusqu'au dernier.



Statue commémorant de nos jours la mémoire
de Léonidas, à Sparte

 



Sources : Texte : Tradition magazine n° 32 : Mourir aux Thermopyles par Dominiqe Breffort.
              Images : www.greece.strabon.org/.../index_fr.html
                             pagesperso-orange.fr/miltiade/batailles_alpha.htm
                             www.hist-europe.fr/bataille1/thermopyle.html
                             trefaucube.free.fr/index.php?id=52


 

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim Jan 25 2009, 11:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Krolli
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2008
Messages: 84
Localisation: Ile de France
Masculin
Point(s): 121
Moyenne de points: 1,44

MessagePosté le: Jeu Fév 5 2009, 22:24    Sujet du message: Mourir aux Thermpopyles. Répondre en citant

Question : Quel était l'effectif total de l'armée de Xerxes ?

Observation : Je vois une belle gravure représentant une phalange. Mais de mémoire, seuls les Macédoniens utilisaient la sarisse, cette lance de 6 mètres non ?


Revenir en haut
Thermopyles
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2008
Messages: 591
Localisation: Provence
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
Point(s): 696
Rang: Spécialiste
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Ven Fév 6 2009, 09:24    Sujet du message: Mourir aux Thermpopyles. Répondre en citant

Bonjour Krolli,

En réponse à votre première question, je vais vous donner ce qui figure dans l'ouvrage de Jean Malye : "La Véritable histoire de Sparte et de la bataille des Thermopyles"

"480 avant Jésus-Christ, les Perses, menés par Xerxès, fabriquent deux ponts de bateaux sur l’Hellespont pour envahir la Grèce. D’après Hérodote, c’est une armée de 2 millions d’hommes qui déferle du nord et une puissante flotte de 1 207 trières (plus de 500 000 hommes) qui s’approche des côtes hellènes. C’est le début de la deuxième guerre médique".

En ce qui concerne votre deuxième question, voilà de quoi était composé l'armement :

Le glaive (xiphos) est une arme à lame rectiligne à double tranchant. Très court (une coudée, soit environ 0.60 m, dont 0.45 cm de lame) il est suspendu par un baudrier passant par dessus l'épaule gauche. Porté en position haute presque sous l'aisselle, il faut pour le dégainer, basculer l'arme vers l'avant et coincer le fourreau sous le bras...sans lâcher le bouclier. Le hoplite n'est pas un escrimeur : son bouclier et sa cuirasse, par leur poids, entravent ses mouvements et son glaive ne peut en conséquence n'être, qu'une arme d'appoint, de secours.

La forme de la pique (dory) a peu variée depuis Homère. Elle est en frêne et mesure 5 coudées (2.25 m) avec un fer court en forme de feuille et un talon (sauroter) de bronze qui équilibre l'arme, et permet de l'utiliser, même brisée. Une lanière de cuir entoure la hampe à l'endroit où la main doit se placer, afin d'augmenter la prise. La pique n'est pas une arme de jet mais d'estoc ; elle est brandie par dessus l'épaule droite, au-dessus du bouclier. Hors combat, elle est transportée dans un étui spécial afin de ne pas l'endommager.

L'art de la manœuvre.

Lorsqu'elle se déplace, l'armée spartiate avance en colonnes, les hommes se suivant à la queue leu leu, les énomotiai placées les unes derrières les autres. Si l'on admet l'existence des morai, celles-ci auraient avancé par énomotia isolé ou par groupes de 3 ou 6 énomotai. Une fois l'ennemi en vue, l'armée se range en ordre de bataille : l'énomotarque reçoit l'ordre de faire passer les hommes sur le front par un à-gauche, et l'ordre passe par toute la colonne, jusqu'à ce que l'armée toute entière ait opéré la contremarche. Ainsi les plus braves (placés en tête), se retrouvent-ils toujours face à l'ennemi.
 
Au moment du combat, les unités placées à l'arrière viennent se positionner à la gauche du commandant. Elles forment ainsi une phalange continue de quatre colonnes de 16 hommes de front sur 8 de profondeur. Environ 2 mètres séparent chacune de ces colonnes. Au moment du choc, l'ordre se resserre encore davantage afin de ne plus former qu'un bloc compact, extrêmement difficile à enfoncer : la moitié arrière de chaque énomatia manoeuvre afin de combler les vides qui existaient jusqu'alors à la gauche de chaque file.



 


Voilà Krolli, j'espère avoir répondu à vos questions.



Sources : Texte : Tradition magazine n° 32 : Mourir aux Thermopyles par Dominiqe Breffort.

 

_________________


Revenir en haut
Krolli
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2008
Messages: 84
Localisation: Ile de France
Masculin
Point(s): 121
Moyenne de points: 1,44

MessagePosté le: Ven Fév 6 2009, 10:54    Sujet du message: Mourir aux Thermpopyles. Répondre en citant

Merci pour votre réponse. 

Revenir en haut
spin
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2008
Messages: 278
Localisation: France Sud-Est
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 兔 Lapin
Point(s): 267
Moyenne de points: 0,96

MessagePosté le: Ven Fév 6 2009, 15:28    Sujet du message: Mourir aux Thermpopyles. Répondre en citant

Bonjour,

Krolli a écrit:
Question : Quel était l'effectif total de l'armée de Xerxes ?

Le chiffre donné par Hérodote, pour l'ensemble de l'armée perse, est carrément cinq millions, totalement irréaliste pour l'époque.

Je ne crois pas qu'on puisse donner un chiffre vraiment précis et assuré. Les estimations tournent autour de trois cent mille.

à+
_________________
Spin
http://pagesperso-orange.fr/daruc/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thermopyles
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2008
Messages: 591
Localisation: Provence
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
Point(s): 696
Rang: Spécialiste
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Ven Fév 6 2009, 16:33    Sujet du message: Mourir aux Thermpopyles. Répondre en citant

Je suis tout à fait d'accord avec vous Spin, les chiffres me semblent difficilement imaginables.
_________________


Revenir en haut
pascale
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2009
Messages: 69
Localisation: Jérusalem
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Point(s): 92
Moyenne de points: 1,33

MessagePosté le: Lun Fév 16 2009, 20:46    Sujet du message: Mourir aux Thermpopyles. Répondre en citant

Pourquoi Xerxès voulait il envahir la Grèce ?
_________________

L'hérétique n'est pas celui que le bûcher brûle, mais celui qui l'allume.
[Francis Bacon]


Revenir en haut
Thermopyles
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2008
Messages: 591
Localisation: Provence
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
Point(s): 696
Rang: Spécialiste
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Mar Fév 17 2009, 06:23    Sujet du message: Mourir aux Thermpopyles. Répondre en citant

Pour répondre à ta question Pascale, voilà se que j'ai trouvé :

La première guerre médique (-500 / - 490) débuta avec la révolte des colonies grecques d'Ionie, alors soumises à la domination du souverain Perse ("le grand roi") Darius. Celui-ci, après avoir maté la rébellion, que soutenaient certaines cités-sœurs de Grèce continentale, lança une expédition contre Athènes et la Grèce entière.

     Celle-ci échoua lorsqu'une tempête détruisit sa flotte, seul véritable soutien logistique, dans les eaux proches du mont Athos. Le roi ne s'avoua pas vaincu pour autant et lança une seconde expédition, dirigée par deux nouveaux généraux, qui, après quelques rapides succès, fut finalement vaincue à Marathon (-490) et dut s'en retourner en Perse.

     La seconde guerre médique fut de loin plus sérieuse que la précédente. Succédant à Darius sur le trône de l'immense empire perse, Xerxès reprit les projets de son prédécesseur. Moins prudent, moins expérimenté que ce dernier, il mis néanmoins sur pied, pendant quatre ans, ce qui allait être la plus grande expédition de toute l'Antiquité.

     En -481, il réunit une armée aussi bigarrée qu'imposante, recrutée dans toutes les satrapies de l'empire. On parle à ce propos de deux millions de soldats (Hérodote), chiffre qu'il convient de diminuer considérablement pour le ramener à celui, plus raisonnable, mais encore trés important pour l'époque, de 150 000 hommes.

     Pour assurer leur ravitaillement loin de leurs bases, les Perses comptent sur leur flotte, elle aussi trés importante (plus de 1 000 trirèmes), dont les équipages sont essentiellement composés de marins phéniciens et crétois. Cette flotte, par sa taille et par le fait qu'elle n'est servie que par des mercenaires, va rapidement se révéler être le point faible de Xerxès : c'est par elle que tous les malheurs vont arriver, surtout lorsqu'elle devra se mesurer aux excellents navires athéniens....



Sources : Texte : Tradition magazine n° 32 : Mourir aux Thermopyles par Dominiqe Breffort.
_________________


Revenir en haut
pascale
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2009
Messages: 69
Localisation: Jérusalem
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat
Point(s): 92
Moyenne de points: 1,33

MessagePosté le: Mar Fév 17 2009, 19:04    Sujet du message: Mourir aux Thermpopyles. Répondre en citant

Merci Thermo.

Donc il s agit d une "punition".

Si mes souvenirs sont exactes. Marathon se situe de suite après la bataille des Thermopyles.
_________________

L'hérétique n'est pas celui que le bûcher brûle, mais celui qui l'allume.
[Francis Bacon]


Revenir en haut
Thermopyles
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2008
Messages: 591
Localisation: Provence
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
Point(s): 696
Rang: Spécialiste
Moyenne de points: 1,18

MessagePosté le: Mar Fév 17 2009, 19:23    Sujet du message: Mourir aux Thermpopyles. Répondre en citant

Affirmatif Pascale
_________________


Revenir en haut
Sorcière
Membre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 4 814
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq
Point(s): 1 249
Rang: Animateur/trice
Quizz Napoléon: 3ème
Moyenne de points: 0,26

MessagePosté le: Mar Mar 16 2010, 11:59    Sujet du message: Mourir aux Thermpopyles. Répondre en citant

Je pensais que la bataille de Marathon était avant : en 491 avant JC et Thermopyle 480 avant JC... ? que les Spartes par "orgueil" voulaient eux aussi entrer dans l'Histoire avec leur bataille de Marathon, si j'ose dire...
_________________
Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue les Dieux qui me donnent
Une âme, à la fois noble et fière.
(extrait d'Invictus de William Ernest Henley)


Revenir en haut
Salut
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam Nov 23 2013, 12:10    Sujet du message: Mourir aux Thermpopyles. Répondre en citant

LA sorcière a raison. 
Marathon 490 Iere guerre médique
Thermopyles Artemision Salamine 480 2° guerre médique la revanche Very Happy)


Xerxès voulait soumettre la Grèce car c'était le seul pays qui ne lui était pas soumis. 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:11    Sujet du message: Mourir aux Thermpopyles.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au coeur de l'Histoire Index du Forum -> Les Epoques de l'Histoire -> L'Antiquité Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com